Le secrétaire général de l’Union populaire républicaine, Lotfi Mraihi, a annoncé sa décision de poursuivre en justice la chaîne de télévision Zitouna TV, radio Mosaïque FM et le journal al-Charaâ al-Magharibi pour « atteinte à sa personne » et « dénigrement de son parcours ».

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi, à Tunis, par l’Union populaire républicaine, Mraihi a indiqué que la chaîne Zitouna TV a, délibérément, diffusé des vidéos suggérant qu’il appartient au Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) dissous.

Par ailleurs, un journaliste de la radio Mosaïque FM a enregistré un entretien téléphonique sans me prévenir, a-t-il déploré, ajoutant que le journal al-Charaâ al-Magharibi lui a attribué, selon lui, des qualificatifs violents.

« Il est plus que nécessaire, aujourd’hui, de mettre fin à de telles pratiques orientées auxquelles certains médias se livrent de temps à autre et d’arrêter de lancer des accusations non fondées afin de servir des agendas politiques », a-t-il souligné.

Interrogé sur les consignes de vote au 2e tour de la présidentielle, Mraihi a indiqué que le soutien de l’Union populaire républicaine au candidat Kais Saied est motivé par ses positions concernant les questions en rapport avec la souveraineté nationale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire