Dans un paysage souvent déconcertant, le sport tunisien peut parfois être éclairé par le phare de certaines manifestations. Le golf apparaît aujourd’hui comme la petite île de réconciliation avec la grande épopée du sport où l’on respire un air plus léger que dans de nombreuses disciplines, souvent en proie au doute le plus profond.
Le rideau est tombé dimanche dernier sur la finale du championnat de Tunisie des jeunes de golf, disputé dans une ambiance féerique deux jours durant, sur le somptueux parcours du Golf Flamingo de Monastir. Enjeu ou pas, il y a toujours un impératif qui pointe à l’horizon de ces jeunes aux talents prometteurs. Il concerne notamment l’aptitude à s’imposer au plus haut niveau. Quel que soit le contexte, ou encore l’exigence du résultat.

Charme, envoûtement, la finale des jeunes est de toute évidence le genre de rendez-vous, qui laisse des souvenirs pour des années et qui donne l’envie réelle de respirer l’air du sport. Lorsque les golfeurs et les golfeuses s’étaient retrouvés sur le parcours, ils avaient de quoi être fiers. C’est une tout autre musique qui se jouait à l’occasion de cette finale. A ce niveau d’intensité, ce n’est peut-être pas des matches, mais c’est un autre monde. Consacrés ou pas, ils se faisaient le crédit de penser que cette finale, avec ses exigences à la fois sportives et émotionnelles, et avec tout ce qui devait à chaque fois s’y concevoir, constitue une étape importante dans la carrière de chacun des joueurs.

Dans un paysage souvent déconcertant, le sport tunisien peut parfois être éclairé par le phare de certaines manifestations. Le golf apparaît aujourd’hui comme la petite île de réconciliation avec la grande épopée du sport où l’on respire un air plus léger que dans de nombreuses disciplines, souvent en proie au doute le plus profond.

Ce sont les deux grands espoirs Aya Jaziri et Amine Belhaj Naceur qui se sont illustrés au cours de la finale de l’actuelle saison sportive adjugeant, pour la première fois, le titre du championnat de Tunisie jeunes 2018-2019. Cette finale a été marquée surtout par la répartition équitable des différents titres mis en jeu, entre toutes les équipes participantes. C’est ainsi que la sociétaire de l’ASG de Djerba Oumaima Jallouz, a remporté la première place dans la catégorie bronze devant Samar Barhoumi du YGA. Chez les garçons, le titre est revenu, dans la même catégorie, au jeune du GGA Omar Msakni qui a terminé la compétition en tête devant Afif Bessaoud de l’ASG de Djerba.

Dans la catégorie argent, la victoire est revenue au jeune golfeur de l’AGK Adam Naïri vainqueur du titre face au sociétaire de l’AGH Malek Dardouri.

La compétition juniors plus intense et plus soutenue a permis à deux nouveaux noms d’inscrire leur nom sur le palmarès de l’épreuve pour la première fois. Aya Jaziri, AGH, qui a débuté le championnat le 9 septembre dernier avec une victoire et a achevé sa saison en beauté, s’adjugeant le titre devant son éternelle rivale de l’AGK Aya Ladhari. Alors que chez les garçons, Amine Belhaj Naceur, AGCCC, est parvenu à se mettre en évidence arrachant la victoire finale au récent vainqueur de l’Open d’Egypte Baha Boulakmine, AGH.

Place le weekend prochain à l’apothéose de la saison avec la finale tant attendue du championnat de Tunisie au Golf Citrus Hammamet.

Remise des Prix

Catégorie bronze filles

2e brut : Samar Barhoumi (ASG Djerba)

Vainqueur de la série : Oumaima Jalouze (YGA)

Catégorie bronze garçons

2e brut : Afif Bessoud (ASG Djerba)

Vainqueur de la série : Omar Msakni (GGA)

Catégorie argent

2e brut : Malek Dardouri (AGK)

Vainqueur de la série : Adem Naïri (AGH)

Catégorie or filles

2e brut : Aya Ladhari (AGK)

Championne de Tunisie : Aya Jaziri (AGH)

Catégorie or garçons

Vainqueur de la série : Bryan Di Renzo (GCM)

2e brut : Baha Boulakmine (AGH)

Champion de Tunisie : Amine Belhaj Naceur (AGCCC)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *