Vacances terminées pour le sept national qu’on n’a plus revu depuis le dernier Mondial Danemark-Allemagne. Et c’est en prévision de sa participation aux Jeux africains, prévus l’été prochain au Maroc, qu’il vient de reprendre du service pour un premier rassemblement de trois jours à Nabeul. Ne pouvant compter sur son armada de professionnels évoluant en Europe ni encore sur les internationaux de l’Espérance et l’Etoile, mobilisés en ce moment avec leurs clubs pour la Cavc d’Oujda, l’entraîneur national Toni Gerona a dû puiser dans le terroir local en convoquant les joueurs qui se sont le plus distingués au championnat.

D’où la première sélection de Seifeddine Zaïri, Assil Nemli, Hamza Kablouti, Mohamed Mlayeh, Ala Kouni, Yassine Boutoffaha, Ala Mustapha, Rami Hmam, Hassen Jemaï, Nizar Haffar, Loaï Makhlouf et Ghazi Ben Ghali. Soit environ 90% de l’ossature de la sélection des juniors. Et c’est tant mieux pour l’avenir du sept national.

Pari gagné

En feuilletant la nouvelle liste des joueurs choisis par Gerona pour prendre part au stage actuel, une agréable surprise se dégage : la convocation de l’ex-gardien de but international de l’EST, Wassim Hlal, qui retrouve la sélection cinq ans après! Une demi-décennie de souffrance et de privation tout au long de laquelle il avait pris son mal en patience, avec une rare détermination.

Et cela en optant pour l’aventure professionnelle en France. Là où sa patience et sa confiance en ses moyens lui permettront, en un temps presque record de s’imposer au sein de l’équipe de Dijon, dont il continue aujourd’hui de faire les beaux jours. A 38 ans, Wassim Hlal gagne ainsi un pari absolument inespéré, voire impossible.

M.Z.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *