Les candidats retenus vont bénéficier d’un cursus d’incubation, lequel s’étalera sur six mois au sein du siège de Lab’ess. Il représente une chance pour bon nombre de jeunes ou de futurs entrepreneurs.

L’association Lab’ess lance un appel à candidature, destiné à une dizaine de jeunes entrepreneurs porteurs de projets à impact positif pour bénéficier d’un cursus d’incubation. Cet appel s’inscrit dans le cadre de la continuité des objectifs et des missions de ce réseau international, instauré en Tunisie en 2012 dans l’optique de promouvoir le principe du co-working et de contribuer à l’instauration d’un modèle socioéconomique et développemental novateur car fondé sur le principe de l’économie sociale et solidaire ( ESS).

Qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’une association à vocation sociale ou environnementale, les bénéficiaires de ce cursus doivent, impérativement, lutter pour la création d’un acquis servant cette cause.

Futurs entrepreneurs

Ce principe fondamental que préconise Lab’ess ne représente point une contrainte, mais plutôt un moyen d’attirer davantage les jeunes, voire les futurs entrepreneurs vers un modèle économique au diapason des exigences aussi bien locales que régionales et de les inciter à faire preuve de créativité utile et salutaire.

Bénéficier de ce cursus d’incubation lequel s’étalera sur six mois au sein du siège de Lab’ess représente une chance pour bon nombre de jeunes ou de futurs entrepreneurs. Ces derniers seront assistés par des encadreurs chevronnés en la matière et convaincus des avantages de l’ESS. Des formations ciblées permettront  d’éclairer les jeunes entrepreneurs sur les perspectives de leurs entreprises ou les défis à relever dans le cadre du travail associatif.

Dans un espace de co-working et d’échange d’idée conçu à cet effet, les incubés tireront profit de cette interaction avec les encadreurs, mais aussi entre eux. Cet échange d’idées, d’expériences, de visions et d’objectifs enrichira foncièrement leurs parcours respectifs et ouvrira les voies de la réussite en renforçant leurs performances en tant que chefs de projets.

Encore faut-il noter que les dix candidats requis peuvent bénéficier de ce cursus d’incubation pour monter un nouveau projet ou consolider une entreprise ou une association à vocation sociale ou environnementale déjà implantée.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire