Une occasion à saisir pour les entrepreneurs tunisiens. The Next Society, un mouvement initié par Anima Investment Network, lance son troisième appel à candidatures pour le Start-up Booster Track. L’objectif, aider les entrepreneurs de la région Mena à accéder à des marchés-clés, tels que l’Europe, l’Afrique, les pays du Golfe et les Etats-Unis.

Une nouvelle opportunité pour les entrepreneurs tunisiens en herbe. The Next Society, un mouvement initié par Anima Investment Network (plateforme multi-pays de coopération pour le développement économique en Méditerranée), vient de lancer son troisième appel à candidatures pour le Start-up Booster Track.

Ce dernier est présenté comme un programme d’accélération «sur mesure» ayant pour objectif d’aider les entrepreneurs de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) à accéder à des marchés-clés, tels que l’Europe, l’Afrique, les pays du Golfe et les Etats-Unis.

Les entrepreneurs intéressés sont invités à soumettre leurs candidatures avant le 15 octobre 2019, indique The Next Society dans un communiqué, s’adressant à des entrepreneurs de Tunisie, Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Palestine et Maroc. «Des entrepreneurs talentueux et des start-up innovantes» seront sélectionnés pour bénéficier de plusieurs services prévus par ce programme pour les accompagner tout au long de leur trajectoire entrepreneuriale, note la même source.

Formation pour les mentors

Il s’agit notamment, est-il précisé, d’Investment Readiness Programme (ateliers sur le financement et la propriété intellectuelle) ; programme de mentoring pour les entrepreneurs et de formation pour les mentors ; missions de Soft Landing dans des centres d’innovation européens. Sont prévus également International Acceleration Bootcamps (Camps d’entraînement internationaux d’accélération) ; International Market Missions (missions dans les plus grands salons européens de l’innovation) ; Power Meetings (rencontres avec des investisseurs).

De ce fait, notent les initiateurs de ce programme, le Start-up Booster Track a été conçu comme «une boîte à outils» grâce à laquelle les entrepreneurs seront dirigés, en fonction de leurs besoins, leur profil et leur disponibilité, vers les services les plus adéquats. Tous les services sont offerts gratuitement, indique The Next Society qui précise qu’elle couvre les dépenses d’hébergement et de transport ainsi que les frais de participation aux événements organisés par des agents tiers.

Plan d’action

A noter que The Next Society se présente comme «une communauté d’acteurs du changement ouverte à tous ceux engagés dans l’innovation et le développement économique». Elle réunit des entrepreneurs, des investisseurs, des entreprises, des ONG, des pôles de développement économique, d’innovation et de recherche publics et privés d’Europe et des pays méditerranéens.

Elle regroupe un réseau de plus de 300 organisations d’affaires, d’innovation, de recherche et d’investissement, 2.500 PME et entrepreneurs internationaux venant de 30 pays. The Next Society, qui a débuté en 2017, a lancé un plan d’action de quatre ans (2017-2020), cofinancé par l’Union européenne à hauteur de 90% pour un budget global de 7,8 millions d’euros. Au total, 75 entrepreneurs ont pu bénéficier de ses services qui les ont aidés à s’internationaliser et à lever des fonds, depuis 2017, note-t-elle.

Charger plus d'articles
  • Douja Gharbi, CEO de RedStart Tunisie

    Malgré “l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et la nouvelle dynamique ins…
  • Des faits et des chiffres

      12,7% Les transferts de fonds des Tunisiens résidents à l’étranger ont atteint,  à …
  • Express

      Hichem Ben Fadhl : «Des transactions financières à travers les crypto-monnaies» «Le…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire