La mendicité est un phénomène qui a toujours existé. Mais lorsqu’il s’agit  de pratiquer de la mendicité en ligne et via les réseaux sociaux, on peut parler dans ce cas-là d’un fléau relativement nouveau.

Il est tout à fait normal de voir des mendiants dans les ruelles de la ville, devant les supermarchés et magasins…. en train de supplier les passants, faisant appel à la générosité de ces derniers tout en  inventant des histoires, dans l’espoir d’une aumône.

Apparemment ce phénomène s’est propagé sur les réseaux sociaux, notamment facebook. La stratégie est la même : on raconte une histoire tirée par les cheveux, prenant  les gens pour des débiles mentaux, tout en espérant qu’ils tombent dans le piège tendu.

Une scène pareille s’est passée il y a quelques semaines sur ce réseau social, mais la victime s’est vite rendu compte de cette arnaque en ligne et a alerté sa communauté sur facebook afin de dénoncer l’identité de l’arnaqueur.

On peut lire le post suivant publié dans un groupe d’entraide et de soutien sur le réseau social facebook : «Je m’appelle madame X, voici mon numéro de téléphone, j’ai besoin de vous : mon père devrait être opéré prochainement et nous n’avons pas la somme d’argent nécessaire pour lui acheter une prothèse de jambe. Nous comptons sur vous pour nous aider et nous verser la somme de 1750 dinars sur mon compte RIB ».

L’appel à l’aide a priori n’a rien de louche. Sauf que, lorsque Chedi Gatri, la victime, a voulu intervenir pour venir en aide à cette famille, les choses ont commencé à se compliquer et à devenir énigmatiques. En effet, le bienfaiteur a systématiquement demandé à l’annonceur de lui communiquer toutes les informations nécessaires, le dossier médical du malade… C’est à moment-là que l’arnaqueur a commencé à être troublé, à se contredire et à raconter des mensonges.

La victime a réagi donc en publiant un statut, comportant toute la conversation en «screen shot» afin de dénoncer cet  arnaqueur et alerter les utilisateurs des réseaux sociaux pour ne pas tomber dans le même piège et croire à cet appel à l’aide.

Voir ce genre de publication, louche et mal intentionnée, en ligne est devenu monnaie courante. Les surfeurs sur le Net et utilisateurs des réseaux sociaux doivent faire attention et ne pas tomber facilement dans ce piège tendu, notamment même les sites de vente, qui sont remplis de fausses annonces.

Et même si nous avons évoqué un exemple précis d’escroquerie, il est primordial de rester vigilant quant aux arnaques en ligne, de ne pas partager à l’aveuglette les annonces et les publications de mendicité afin d’éviter aux autres utilisateurs des réseaux sociaux de se faire duper.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire