Assurées par des enseignants chercheurs français et tunisiens et par des professionnels de haut niveau, les formations offertes par l’Uftam visent l’employabilité immédiate des diplômés.

L’Uftam démarre la nouvelle saison universitaire avec les Masters en 2019 et avec les Licences en septembre 2020. Elle offrira à des étudiants de l’Afrique subsaharienne ainsi qu’à des étudiants tunisiens ou méditerranéens un panel de formations d’excellence co-construites par les plus grandes universités publiques françaises et tunisiennes.
L’annonce de la création de cette université a été faite conjointement par la Tunisie et la France lors de la visite officielle du Président Macron à Tunis en janvier 2018. L’Uftam illustre la volonté des deux pays de constituer en Tunisie un hub régional d’enseignement supérieur, pour former les futures générations d’entrepreneurs et des cadres supérieurs dont l’Afrique et l’espace méditerranéen ont besoin.
Assurées par des enseignants chercheurs français et tunisiens et par des professionnels de haut niveau, les formations offertes par l’Uftam visent l’employabilité immédiate des diplômés. Ces derniers pourront faire valoir auprès des entreprises tunisiennes, africaines et françaises leur diplôme de l’Uftam ainsi que les diplômes français et tunisiens délivrés par les établissements partenaires des formations.
Certains cursus sont également ouverts aux salariés ou aux personnes en reprise d’études, leur permettant de redynamiser leur vie professionnelle. L’Uftam vise enfin à permettre le développement d’une recherche orientée vers les grands défis sociétaux et les objectifs de développement durable.
Fondée sur l’interdisciplinarité entre sciences humaines et sociales et sciences de l’ingénieur, cette nouvelle institution universitaire propose dès cette rentrée des diplômes de Master en expertise économique des politiques et projets de développement (Paris 1 Panthéon Sorbonne/Ihec), de gestion de l’environnement et métiers de l’eau (Aix-Marseille université / FST/Issbat), des sciences des données et nouveaux métiers du numérique (Ensta Paris Tech /Enit/Supcom) ainsi que la formation de formateurs en génie informatique, traitement du signal automatique, énergie, électronique et télécom (ENS Paris Saclay/Ipest/Ensit).
A ces programmes de Master s’ajoutent des formations certifiantes (universités Côte d’Azur/Tunis El Manar /Carthage), en ingénierie de projets euroméditerranéens ainsi qu’une formation en soft skills et en entrepreneuriat, qui sont aujourd’hui des compétences indispensables pour une insertion et une évolution réussie sur le marché de l’emploi.
A.C.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire