L’affaire a été saisie par la justice et l’instituteur a été écroué.

En mars dernier, une affaire de harcèlement sexuel et de viol a défrayé la chronique à Sfax suite à l’arrestation d’un instituteur âgé de 55 ans accusé d’agressions sexuelles sur 16 élèves, dont 14 filles. L’instituteur en question donnait des cours « très particuliers », mais il fut démasqué grâce à la mère d’une fille âgée de dix ans qui a alerté la délégation régionale à la protection de l’enfance.
L’arrestation de l’instituteur en question n’a pas, paraît-il, servi de leçon à certains pervers qui ne reculent devant rien pour satisfaire leur instinct animal. En effet, le gouvernorat de Sfax  vient de revivre un « remake » dont le héros est aussi un instituteur âgé de 50 ans qui a abusé sexuellement de trois élèves en deuxième année primaire, selon les confirmations du porte-parole des tribunaux de Sfax.
Contacté à ce sujet, Ali Felhi, délégué à la protection de l’enfance à Sfax, a confirmé que les trois élèves qui ont subi des agressions sexuelles ont été pris en charge par l’unité d’assistance psychologique relevant des services de ladite délégation. Il en a été de même pour leurs parents. Il s’agit de trois filles qui ont subi des harcèlements et des agressions sexuelles par l’instituteur qui est en détention depuis le 5 octobre.
Contrairement aux fausses informations qui courent, il ne s’agit que de trois cas d’agression sexuelle pour le moment, selon le délégué à la protection de l’enfance à Sfax, Ali Felhi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire