Célébration de la Journée mondiale contre la peine de mort : Des films et une exposition au programme

Du 10 au 13 octobre, la Coalition tunisienne contre la peine de mort ,en partenariat avec Ensemble contre la peine de mort (Ecpm), organise un cycle de films et une exposition à l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort célébrée le 10 octobre de chaque année.

Les festivités démarrent avec un cycle de films intitulé «Le 7e art au service du droit à la vie» du 10 au 13 octobre à la salle «Tahar Cheriaa» à la Cité de la culture. Deux films sont programmés chaque jour et sont suivis de débats.
L’inauguration se déroulera aujourd’hui jeudi 10 octobre avec «Toute ma vie en prison» de Marc Evans à 18h00 (Angleterre-2007) suivi de «Honk» d’Arnaud Gaillard et Florent Vassault (France-2011) à 20h30. Pour le vendredi 11 octobre, les cinéphiles pourront voir «Lindy Lou, jurée n°2» de Florent -Vassault (France- 2017) à 15h00 suivi du film «Into the Abyss» de Werner Herzog (2011- Allemagne) à 20h30. Deux courts-métrages seront programmés samedi 12 octobre à 18h00 : «La larme du bourreau» (Egypte- 2012) de Layth Abdulamir suivi de «Nyapla» (Malawi- 2018) d’Emile Carreau. Le court -métrage égyptien sera projeté en présence du réalisateur. La clôture du cycle sera programmée dimanche 13 octobre à 15h00 avec le film «Sacco et Vanzetti» de Guiliano Montaldo (Italie-1971).Parallèlement à ce cycle de films, une exposition intitulée «Dessine-moi l’abolition» sera organisée samedi 12 octobre à l’Avenue Habib-Bourguiba. L’exposition regroupe 300 dessins venus de 14 pays : Allemagne, Belgique, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, France, Italie, Liban, Maroc, Mexique, République démocratique du Congo, Tanzanie, Togo et Tunisie. Les dessins exposés sont le résultat de la quatrième édition du concours international «Dessine-moi l’abolition» adressé à des jeunes du monde entier le 10 octobre 2018. Organisé par Ensemble contre la peine de mort (Ecpm) et le Réseau international d’éducation à l’abolition, le concours s’adresse aux jeunes de moins de 18 ans et s’inscrit dans le cadre d’une approche pédagogique de sensibilisation contre la peine de mort.

Tags

Laisser un commentaire