Selon les premières personnes interrogées à la sortie des urnes, elles ont voté dans la liberté et la transparence après avoir accompli toutes les formalités propres à ce scrutin jugé serré, en raison de la divergence des écoles et des profils des deux candidats

Le second tour de l’élection présidentielle anticipée s’est bien déroulée, de façon générale, dans la région du nord-ouest, le tout  sous une surveillance sécuritaire et militaire serrée et le déploiement d’un arsenal militaire musclé, avec des avions de chasse qui ont provoqué  des bruits assourdissants à leur passage  sur la région,  notamment dans la région du Kef où les électeurs sont venus, plutôt nombreux, cette fois, accomplir leur devoir citoyen, dans la transparence et la liberté.

Hier, tôt dans la matinée, les personnes âgées ont été les premières à se rendre aux urnes pour élire l’un des  deux candidats qui se sont présentés au peuple pour accéder à l’investiture suprême du pays, alors que selon l’Instance régionale indépendante pour les élections, le participation des jeunes a été timide le matin, partout dans les 192 centres de vote  affectés à ce scrutin et dont 47 relevant des zones rurales qui ont fonctionné selon un régime à horaire aménagé de 10h00 à 16h00, pour des raisons de sécurité. Selon les  premières personnes interrogées à la sortie des urnes, elles ont voté dans la liberté et la transparence après avoir accompli toutes les formalités propres à ce scrutin jugé serré, en raison de la divergence des écoles et des profils des deux candidats.

Si la  région du Kef a voté dans le premier tour  en faveur de Nabil Karoui avec plus de 22 mille voix contre 11 mille seulement pour son rival Kaïs Saïed, certains observateurs nous ont expliqué que  le scrutin  de ce dimanche 13 octobre s’annonçait serré, ouvert à tous les pronostics et restera dans la mémoire des Tunisiens comme celui de la tension, après les déboires qui ont émaillé le premier tour  de l’élection présidentielle et l’inertie  qui  a marqué la campagne électorale raccourcie pour l’occasion. 

Cela dit, le dépouillement des bulletins de vote dans les centres à horaire aménagé a démarré aussitôt après la clôture des bureaux de vote à 16h00.

Jamel TAIBI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire