La balance commerciale alimentaire a enregistré, jusqu’à fin septembre 2019, un déficit de 1114,5 MD contre un déficit de 294,0 MD durant la même période de l’année précédente, enregistrant ainsi un taux de couverture de 74,0% contre 92,6% durant le mois de septembre 2018, selon les données publiées par l’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI).
Ce déficit qui représente seulement 7,5% de celui de la balance commerciale globale est du à la hausse de la valeur des importations en particulier celles des céréales, et ce, suite à l’augmentation des prix et la réduction du rythme des exportations de l’huile d’olive.

Baisse de 14,3% des exportations alimentaires

En termes de valeur, les exportations alimentaires ont enregistré, jusqu’à fin septembre 2019, une baisse de 14,3%, pour s’établir à 3166,8 MD contre 3695,4 MD au cours de la même période de l’année écoulée.
Les recettes de l’huile d’olive ont enregistré une baisse de 39,4 % atteignant ainsi 1022,4 MD contre 1691,8 MD durant la même période de 2018.
Les prix à l’exportation ont observé une baisse de 10,8% pour l’huile d’olive par rapport à l’année précédente. Par contre ceux des tomates et des dattes ont augmenté respectivement de 39,9% et de 19,9%.

Hausse de 7,3% des importations alimentaires

En termes de valeur, les importations alimentaires ont enregistré, jusqu’à fin septembre 2019, une augmentation de 7,3%, atteignant 4 4281,3 MD contre 3989,4 durant la même période de 2018.
Les prix à l’importation des céréales ont connu une hausse pour le blé tendre (26,3%), l’orge (26,3%) et le blé dur (15,0% ). Il en est de même pour le prix de la pomme de terre (+53,7%) et celui du sucre (+14,2%). Alors que le prix du lait et dérivés et des viandes a légèrement augmenté respectivement de (+1,2%) et (+1,8%).
Le déficit de la balance commerciale globale du pays au terme du mois de septembre 2019 a augmenté en comparaison avec l’année précédente, enregistrant une hausse de 4,7% en septembre 2019 (-14848,0 MD) par rapport à fin septembre 2018 (-14183,1 MD)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire