Belle victoire de la Tunisie face à l’Egypte.

A deux journées de la fin de la compétition mondiale, ce fut la joie dans le camp tunisien. Après la série de défaites, notre équipe était au rendez-vous avec sa première victoire méritée et précieuse pour le reste du parcours. Une performance acquise face à l’éternelle rivale, l’équipe d’Egypte, motivée par ses progrès colossaux lui permettant de surprendre ses deux premiers adversaires, l’Australie et l’Iran, d’arracher un set de sa rencontre face au Brésil et de passer tout juste à côté de la victoire un jour auparavant devant la machine japonaise qui a renversé la tendance au cinquième set.
L’équipe de Tunisie a gagné parce qu’elle a évolué sans pression, loin de tout flottement (moins d’erreurs qu’auparavant), avec une bonne vitesse d’exécution, et des manœuvres offensives variées et percutantes. L’expérimenté et glorieux Hosni Karamosli a contribué à l’efficacité du contre et aussi à la stabilité entre les secteurs du jeu. Hamza Nagga a été comme toujours aussi impérial au filet et fort en service.
Mohamed Ali Ben Othman a réussi dans des moments difficiles a percer la défense égyptienne. Les Pharaons n’ont pu évoluer sur leur véritable valeur que lors du second set qu’ils ont remporté (25-14). Les trois autres manches ont constitué une belle démonstration tunisienne : 25-23, 25-17 et 25-18.
L’équipe de Tunisie terminera tout à l’heure le Mondial face à l’équipe russe (14h00 H.L.).

Hosni Karamosli annonce sa retraite
La rencontre d’aujourd’hui entre la Tunisie et la Russie constitue l’occasion pour Hosni Karamosli de faire ses adieux au volley-ball. Les organisateurs tiendront une cérémonie en son honneur après le match.

Nagga parmi les lauréats ?
L’international tunisien Hamza Nagga ne cesse de focaliser l’attention en cette Coupe du monde. Il dispose de fortes chances pour être parmi les meilleures individualités qui seront récompensées lors de la cérémonie de clôture.
A ce jour, Nagga occupe la première place du classement des meilleurs buteurs.

Le Brésil au seuil de la consécration
En battant avant-hier son poursuivant direct, la Pologne, sur le score de trois sets à deux, le Brésil, l’unique invaincu, s’est installé dans le costume du super favori pour le titre. A deux journées de la fin, le Brésil n’est qu’à trois sets de la consécration.

Taoufik HAJLAOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire