Les députés du parti « Au cœur de la Tunisie » (Qalb Tounès) forment « un groupe uni et attaché à son appartenance partisane, à ses positions et à son programme », indique le parti dans une déclaration publiée dimanche.
Ce texte se veut une réponse de Qalb Tounès aux « rumeurs » relayées dans certains médias et sur les réseaux sociaux selon lesquelles les députés, nouvellement élus de Qalb Tounès, auraient démissionné et rejoint d’autres partis.

« Ces rumeurs incessantes sont une forme de harcèlement et de persécution dont Qalb Tounès fait l’objet depuis de longs mois déjà ».

Et d’ajouter que ces rumeurs colportées s’inscrivent dans le cadre de la « guerre psychologique » menée contre Qalb Tounès par ses adversaires. « Ceux-là mêmes qui ont contribué à envenimer la vie politique et qui ont placé le nomadisme partisan et la destruction des partis leur unique projet ».

D’après Qalb Tounès, ces parties sont à l’origine du refus d’un grand nombre de Tunisiens de « participer à l’action politique et d’adhérer à la chose publique ».

Selon la même source, la multiplication de ces rumeurs, notamment en cette période, est étroitement liée à la question de la formation du prochain gouvernement et des futures coalitions.

« Qalb Tounès n’est pas concerné par les quotas partisans et ne traite pas de l’avenir de la Tunisie selon la logique du butin », soutient le parti.

Qalb Tounès ne cédera à aucune forme de pression. Notre condition essentielle pour participer à un gouvernement réside dans le fait que le programme de celui-ci doit répondre aux programmes du parti, à ses priorités et à ses principes.

La Tunisie passe, aujourd’hui, par une phase délicate de son histoire qui exige un discours responsable faisant primer la raison et la sagesse, loin de toute forme de violence, souligne le parti, qui appelle toutes les parties intervenantes dans la vie politique à respecter l’éthique politique et les règles du jeu de la démocratie.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire