Des inconnus ont dégradé une peinture à l’effigie du leader syndicaliste Farhat Hached, peinte à l’entrée de l’école primaire « Farhat Hached », à Korba, dans le gouvernorat de Nabeul.

Le portrait a été barbouillé de peinture. Cet acte de vandalisme s’inscrit dans le cadre d’une campagne méthodique visant la centrale des travailleurs, d’après le secrétaire général adjoint de l’Union régionale du Travail à Nabeul, Hatem Ben Romdhane.

Il a ajouté que cette campagne, qui a touché l’un des symboles de l’UGTT, a commencé sur les réseaux sociaux, dénonçant, dans ce sens,  » toutes les formes de violence qui visent les syndicalistes « .

Le responsable régional a appelé à faire cesser cette vague de violence dirigée par certaines parties qui, selon lui, tentent d’entraver l’action syndicale et de porter atteinte au processus de transition.

L’Union régionale du Travail de Nabeul a publié, dimanche, une déclaration dans laquelle il condamne cet acte de vandalisme et demande l’ouverture d’une enquête.

L’Union syndicale avait contribué à la construction de l’Ecole Farhat Hached à Korba, qui a été inaugurée par le Secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi, en septembre 2017.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire