Le ministère public au tribunal de première instance de Manouba a ordonné vendredi la mise en détention d’un surveillant au collège « Echabab » à Douar Hicher dans le gouvernorat de Manouba pour suspicion d’harcèlement de collégiennes sur les réseaux sociaux, a indiqué samedi une source sécuritaire.
La même source a précisé que des informations sont parvenues à la brigade spécialisée dans l’enquête des crimes de violence contre la femme et l’enfant au district de la Garde nationale de la Manouba, signalant l’existence de plaintes émises par des collégiennes qui se disent victimes d’harcèlement de la part d’un surveillant dans leur établissement scolaire.
Selon les données de l’enquête, le surveillant aurait envoyé des photos et des contenus pornographiques à nombre de collégiennes à qui il aurait promis d’améliorer leurs moyennes et de leur fournir des privilèges administratifs.
La même source a souligné que le ministère public a ordonné la mise en détention de l’accusé en attendant sa comparution devant le tribunal de première instance de Manouba.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *