Au lendemain du discours du Président de la République Kais Saied au parlement, le médecin et activiste Sami Remadi a publié sur son compte Facebook un statut dans lequel il dit s’être attendu du nouveau Président qu’il annonce, comme geste de bonne volonté, d’abaisser son salaire estimé à 30 000 dinars.

Image capturée à partir de la page Facebook de Sami Remadi

Dans ce statut, Sami Remadi a également exprimé sa déception de voir que le nouveau président n’a pas annoncé la fin des privilèges accordés à vie au président sortant et à sa famille.

Cependant, depuis 2015, et suite à la volonté du président défunt Béji Caïd Essebsi, le salaire du président de la République avait été revu à la baisse.

Depuis le 3 juillet 2015 en effet, date de la parution décret 658 au Journal Officiel de la République Tunisienne, les Présidents de la République ne perçoivent plus que 10. 000 dinars à titre d’indemnité mensuelle forfaitaire, auxquels s’ajoutent 7. 000 dinars à titre d’indemnité mensuelle de représentation. Ce qui fait un total de 17. 000 bruts.

Il est à noter que cette révision est également applicable aux ex-présidents. A ces indemnisations viennent s’ajouter un certain nombre de privilèges liés au transport, au logement, aux factures d’électricité et d’eau etc. et dont la valeur n’est pas mesurable.

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire