«On constate que, depuis des années, les clubs ont abandonné la formations des jeunes talents faute de moyens et en l’absence de plan de travail clair. Une stratégie audacieuse et une implication de tous les instants ont permis de révéler de jeunes talents au cours des années 80 et 90. A cette époque, avec la JSK je me rappelle que les moyens sont assurés et la formation se fait sous la direction d’entraîneurs de qualité. La relève a été assurée pendant des années. Avec l’avènement du professionnalisme, la plupart des clubs se sont orientés vers les recrutements pour peaufiner l’effectif tout en abandonnant les jeunes. Les conséquences sont décevantes, notre football est en régression et les équipes sont en panne de joueurs. Actuellement, les équipes manquent d’équipements nécessaires et d’infrastructure. Les jeunes joueurs ne sont plus motivés pour continuer une carrière vu la nonchalance des dirigeants et la pénurie des techniciens compétents».

«Amender les règlements»
«Il est clair que les clubs doivent se doter d’une structure adéquate via un cahier des charges qui doit être scrupuleusement respecté, comme recourir à des techniciens certifiés et compétents. Les jeunes ont besoin de travail spécifique pour réussir dans leur avenir. On a tout à gagner en misant et en investissant massivement sur les jeunes. Le projet est non seulement audacieux, mais surtout pertinent, parce qu’il apportera des solutions aux clubs au niveau de l’effectif et au niveau du financement par les revenus des transferts des joueurs».
Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Dossier du Lundi

Laisser un commentaire