Le ministère de la santé a annoncé, dans un communiqué, publié, dimanche, que le gouverneur de Bizerte a décidé lors d’une réunion tenue à la suite de la chute partielle du toit isolant, au service de néonatologie au centre de maternité de Bizerte, de résilier le marché avec la société chargée des travaux d’entretien et de soumettre le dossier à la justice en cas de défaillance.

Il a été, également, décidé d’évacuer le premier étage (service de pédiatrie et de gynécologie obstétrique) et de transférer les malades et les nouveau-nés à l’hôpital universitaire Habib Bougatfa de Bizerte.

Selon la même source, la ministre de la santé par intérim, Sonia Ben Cheikh a chargé le directeur général des structures sanitaires et l’un de ses conseillers de se rendre sur les lieux et d’établir un rapport détaillé sur l’incident.

D’après le directeur régional de la santé à Bizerte, Jamel Eddine Saidane, l’incident qui n’a fait aucune victime, a provoqué une grande panique auprès des personnes présentes sur les lieux.

Des travaux en cours à l’étage supérieur du service seraient à l’origine de la chute d’une partie du toit sur des lits, heureusement, vides, a-t-il dit.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *