Inauguration d’un projet de la coopération allemande mis en œuvre par la GIZ consistant en l’extension du service des urgences, outre l’acquisition de matériel d’analyse et d’une unité de radiologies qui permettront des diagnostics plus rapides et précis.

Située à 70 km de Kairouan, la délégation de Hajeb El Ayoun souffre beaucoup de cet éloignement, surtout en ce qui concerne son hôpital de circonscription, dont l’exiguïté, le manque de lits, de cadres médicaux, de médicaments et d’équipements portent un grand préjudice à la santé des citoyens.
D’où les nombreux transferts critiques vers l’hôpital Ibn Jazzar, surtout en cas d’accidents, d’accouchements difficiles, de complications rénales ou d’infections sévères, ce qui n’est pas toujours évident vu le manque d’ambulances.
D’ailleurs, plusieurs patients sont décédés en cours de route car les minutes sont précieuses pour sauver une vie humaine.
Tout cela explique les scènes d’agression envers les médecins et les infirmiers, surtout au service des urgences car les patients, vulnérables, trouvent qu’il y a trop de laisser-aller, d’indifférence et de misère.Et c’est pour ces raisons que tous les habitants de Hajeb El Ayoun ont accueilli avec beaucoup de soulagement et de joie l’inauguration, le 31 octobre, par l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Dr Andreas Reinicke, du projet d’extension du service des urgences de l’hôpital de circonscription, outre l’acquisition de matériel d’analyse et d’une unité de radiologies qui permettront des diagnostics plus rapides et précis.
Notons que ce projet de la coopération allemande mis en œuvre par la GIZ a permis l’augmentation de la surface du service des urgences de 50 m2 à 130 m2, ce qui améliorera la qualité des soins et réduira le nombre de transferts.
Il va sans dire que l’objectif de ce projet est de réduire les inégalités régionales, notamment en termes d’accès aux infrastructures de santé et aux équipements médicaux.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire