Finalement le service de réanimation de l’hôpital de Tabarka est entré en service officiellement mardi dernier.


Une bonne nouvelle vient de s’annoncer après l’inauguration officielle du service de Réa de l’hôpital de Tabarka le 2 août dernier suite à une décision ministérielle prise par Mme Sonia Ben Cheikh, ministre de la santé par intérim, qui a donné l’ordre de l’ouverture de ce service à la date du 19 juillet dernier, le service commence réellement à recevoir les patients depuis le mardi 29 octobre.

Les choses bougent… mais lentement
En fait, cette affaire a été l’objet d’une grande polémique surtout après la parution d’un article dans La Presse le 25 mai dernier relevant les problèmes rencontrés à l’hôpital régional de Tabarka et notamment l’énigme de ce service qui n’a jamais fonctionné depuis l’ouverture de l’hôpital en 2013.

«On a pu ouvrir ce service finalement et les choses commencent à bouger mais lentement…», souligne Dr A. Houatmia, médecin urgentiste nommé à la tête du service de réanimation. «Le service manque toujours d’un scanner et il faudra que la société civile et les associations se mobilisent pour nous aider à le financer…», ajoute-t-il.

«Dinar dinar nous achetons un scanner», c’est le slogan qui a été lancé pour collecter des fonds dans le but d’achat d’un scanner.

Avec trois lits, ce service, qui n’a jamais été fonctionnel, ouvre ses portes finalement dans l’attente du rajout de trois autres lits pour arriver à une capacité de recevoir six malades.

Beaucoup de décisions ministérielles ont été prises comme le renforcement des ressources humaines, la rénovation du parc des voitures ainsi que la création d’un nouveau dispensaire pour améliorer les services de santé dans cette région au sein d’un système qui bat de l’aile.

Hôpital régional de Tabarka : Le service de réanimation toujours fermé

Charger plus d'articles
Charger plus par Sarah BEN OMRANE
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire