Le ministre se félicite du grand nombre de jeunes qui sont portés par un élan créateur susceptible d’offrir une version revisitée aux produits artisanaux et des produits faits main et qui met en valeur leur grand potentiel et leur savoir-faire


Lors de l’inauguration de la foire de l’artisanat avant-hier, mercredi, à Kairouan, le  ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, a souligné la nécessité de donner au tourisme culturel et religieux une place de choix dans sa mise en valeur et sa diversité dans cette ville qui, faut-il le rappeler, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, depuis 1988.  « Il faut donner du tonus au tourisme culturel, diversifier et promouvoir le produit artisanal à Kairouan, l’une des villes les plus importantes dans le monde arabo-musulman », a-t-il mentionné dans sa déclaration aux médias.

Le ministre  s’est par ailleurs félicité du grand nombre de jeunes participants dans cette foire et qui sont portés par un élan créateur susceptible d’offrir une version revisitée aux produits artisanaux et des produits faits main qui mettent en valeur le grand potentiel et le  savoir-faire de ces jeunes.

« Le produit artisanal s’exporte bien mais on est appelé à appuyer et soutenir davantage les professionnels dans ce secteur en vue de les aider à l’exporter hors des frontières et à prendre part aux foires organisées à l’intérieur du pays, comme celle du Kram. Le ministère est prêt à apporter son aide aux artisans et notamment dans le domaine de la formation qui constitue un obstacle de taille devant la promotion de ce secteur », souligne le ministre.

L’inauguration de la foire de l’artisanat sous l’égide de l’Office national de l’artisanat avec le concours de la délégation régionale s’instaure aussi dans le cadre des festivités du Mouled avec un million de visiteurs attendus pour cette année dans la capitale des Aghlabides.  A cet effet, le ministre rappelle que Tunis est la capitale de la culture islamique pour l’année 2019, et qu’il est question de  tirer profit de cette occasion pour promouvoir le tourisme culturel à Kairouan qui jouit d’un fort potentiel historique comme en témoigne l’important nombre de visites des dirigeants arabes à cette ville lors du dernier Sommet arabe tenu à Tunis à la fin du mois de mars dernier.

« Plusieurs projets seront bientôt mis en place pour améliorer les parcours pour les touristes et leur offrir  les meilleures conditions de visite en axant notamment sur la propreté de certains lieux comme les bassins des Aghlabides qui souffrent d’une situation critique », a signalé René Trabelsi tout en promettant de dépasser cette situation avec le concours de toutes les parties prenantes dans un futur très proche.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a expliqué à la fin de son point de presse que le tourisme en Tunisie commence à gagner du terrain suite à « la nette amélioration de la situation sécuritaire dans le pays après une période de nette régression des touristes juste après 2011. Des Chinois et des Japonais aiment visiter les lieux imbus d’histoire à Kairouan mais un travail colossal nous attend et il faut bien préparer le terrain pour contribuer à l’essor du tourisme dans cette ville ».

René Trabelsi a visité les différents stands de la foire de l’artisanat  au musée du tapis et a discuté avec les exposants pour mieux connaître les problèmes qui s’articulent essentiellement, selon leurs déclarations, autour de trois axes, à savoir l’exportation de leurs produits, le faible taux de formation et les difficultés financières rencontrées.

N’omettant pas d’encourager les artisans, et dans un geste qui en dit beaucoup sur le professionnalisme de ce ministre, René Trabelsi a acheté lors de sa visite aux stands un habit traditionnel revisité.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire