Des films certes, mais des initiatives et des activités ont ponctué le quotidien des festivaliers à « Gabes cinéma Fen ». Une a particulièrement suscité l’intérêt des jeunes et des seniors : « Le Hackathon Vr and VR Corner » .  Focus sur une expérience inédite.

Un stand consacré à la réalité virtuelle a été installé à l’entrée du complexe culturel de Gabes et dirigé par une équipe de jeunes qui s’y connaissent à première vue. L’engouement des passants et des cinéphiles venus initialement découvrir le film attise la curiosité. L’activité est destinée aux spectateurs venus découvrir les films programmés sur place : En parallèle de ce corner, le AJAR a supervisé le premier Hackathon (compétition) de films en 360° en Tunisie en partenariat avec l ISAMG et l ISIMG, en présence de bénévoles du festival qui ont géré la médiation sur le corner.

Durant 4 jours 16 étudiants ont écrit, réalisé et monté un film en 360°. Jeudi matin, 18 avril 2019, un jury a procédé à une délibération de films. Ce jury était composé de hend Sabri, Fatma cherif et Ali chamseddine. Ils ont ainsi désigné un groupe gagnant, les réalisateurs de « Bayn Ethaneya », pour la plupart des jeunes femmes  Nihed Rahmani, Samiha Ajjel, Nesrine Dahmane et Anouar Belkhir et hend, le soir de la clôture a fait monté sur scène l’ensemble des équipes pour valoriser leurs efforts.

Cette activité stimule l’évolution d’un nouveau genre cinématographique destiné à produire des films et à les voir en réalité virtuelle. Munis d’un casque noir placé sur les yeux des participants et à l’aide d’une manette qui dicte leurs faits et gestes, tous ceux qui l’ont essayé ont instantanément le sentiment d’avoir été téléporté dans une autre dimension. Le cinéma y est plus interactif, il est même plus vrai que vrai. La technique en vogue de la caméra 360 accentue l’expérience. Soutenu par AJAR, une société de communication dédiée aux technologies immersives (réalité virtuelle et réalité augmentée), , les films sont ainsi vus et vécus.

 

 

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *