Un rassemblement a été observé, jeudi, à Jendouba, en face du siège du gouvernorat, en solidarité avec la famille de la petite Maha Gadhgadhi, fillette âgée de 11 ans, morte emportée par les eaux de ruissellement, à Ouled Mefda (gouvernorat de Jendouba), suite aux fortes averses survenues, mardi.

Les manifestants expriment leur colère contre la « marginalisation » des populations de la bande frontalière tuniso-algérienne, la « dégradation » de l’infrastructure, la prolifération des « gourbis » et « l’absence de perspectives ».

Ils attribuent la responsabilité de leur situation « aux autorités, avec leurs différentes composantes », appelant à la création de projets de développement, dans leurs localités, qui mettent fin à leur « isolement ».

La délégation de Fernana occupe le dernier rang, dans les indices de développement, par rapport au reste du pays, selon le rapport du gouvernorat de Jendouba pour 2014.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire