Le président du parti « Qalb Tounes », Nabil Karoui, a déclaré que la question de la participation (ou non) de son parti au prochain gouvernement n’a pas été abordée au cours de la rencontre qui l’a réunie ainsi qu’une délégation de son parti avec le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli.

Au sortir de cette rencontre, mardi, au Palais Dar Dhiafa, à Carthage, Nabil Karoui, a précisé, dans une déclaration à la presse, que Habib Jemli leur a fait part de sa conception du gouvernement, sans évoquer sa composition.
Nabil Karoui a ajouté que le chef du gouvernement désigné a affirmé que les concertations autour de son cabinet ministériel « se feront avec lui et non pas avec le mouvement Ennahdha ».

D’après lui, Habib Jemli s’est dit engagé pour la neutralité des ministères de souveraineté.

Nabil Karoui a précisé que la délégation de « Qalb Tounes » a, lors de la rencontre, passé en revue les priorités du parti qui consistent surtout à lutter contre la pauvreté et à libéraliser et développer l’économie.

« Qalb Tounes » a insisté à ce que le prochain gouvernement soit composé de compétences nationales, a-t-il dit.

Karoui a précisé que son parti, deuxième vainqueur des dernières législatives, est concerné par les différents processus y compris celui de la formation du futur gouvernement.

La délégation de « Qalb Tounes » était composée du président du parti et des dirigeants Ridha Charfeddine, Hatem Mliki et Oussama Khlifi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire