Le ministre du Commerce, Omar Béhi a déclaré, jeudi, que les prix de certains produits agricoles connaîtront une baisse considérable au cours du mois de Ramadan. S’exprimant lors d’un point de presse tenu conjointement avec le ministère de l’Agriculture, à la Kasbah, le ministre a ajouté que les prix des pommes de terre varieront entre 1100 et 1300 millimes le kg contre 1800 et 1500 millimes actuellement.
Le prix des tomates sera fixé à 1600 millimes le kg contre 1980 millimes actuellement. Le prix des piments piquants connaîtra aussi une baisse et variera entre 1800 et 2000 millimes le kg. Il en est de même pour les oignons dont le prix oscillera entre 350 et 500 millimes le kg.
S’agissant des légumes, Omar Béhi a fait savoir que le prix des pommes variera entre 2 et 3 dinars le kg contre 2.8 et 5 dinars le kg actuellement, ajoutant que le prix des bananes sera également revu à la baisse et oscillera entre 2.5 et 5 dinars.
Le prix des dattes en vrac variera entre 4 et 6 dinars le kg tandis que le prix des dattes en régime oscillera entre 8 et 12 dinars le kg contre 10 et 13 dinars actuellement.
Selon l’Institut National de la Consommation (INC), la moyenne de la consommation augmentera de 34 % au cours du mois de Ramadan.
Par ailleurs, le ministre du Commerce a démenti les informations selon lesquelles les prix du lait, des œufs et des viandes rouges connaîtraient une augmentation, assurant que le système de contrôle économique a été renforcé de 100 agents afin de lutter contre les spéculateurs.
D’après lui, les campagnes de contrôle se poursuivront après le mois de Ramadan et cibleront notamment les entrepôts anarchiques (près de 100 entrepôts répartis sur l’ensemble du pays), les intersections routières et les différents circuits d’approvisionnement afin de lutter contre la contrebande et maîtriser les prix.
Le ministre a reconnu la pénurie de l’huile subventionnée, assurant que 15 mille tonnes ont été injectées récemment sur le marché.
Le secrétaire d’États au Commerce Intérieur, Samir Bechouel a, pour sa part, souligné que la loi sera appliquée à l’encontre des contrevenants, faisant état de 80 décisions de fermeture et 1200 saisies depuis le début de 2019.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *