A Nabeul, les présentations de livres se font rares mais restent une occasion pour rassembler les férus de la littérature dans la région dont des jeunes curieux. Le 22 novembre 2019, le Ineer Wheels Club Hammamet Neapolis en collaboration avec le site «Mangeons bien» a organisé une présentation-dédicace du dernier ouvrage en date de Gilles Jacob Lellouche, intitulé «Lettres de Noblesse de la gastronomie tunisienne» (Edtions Dar El Dhekra). Une invitation à un voyage culinaire à travers les religions monothéistes.

L’ouvrage est coréalisé avec Ghassen Nafti et Lizzie Brami. Ces deux derniers se sont associés à cette idée d’ouvrage de cuisine tunisien qui étale délires et délices de Gilles Jacob Lellouche, fils de l’iconique Mamie Lily. Les ouvrages de cuisine se font rares et celui de Gilles fait l’éloge d’une Tunisie plurielle, ouverte sur les religions à travers l’art culinaire.

gastronomie
Gilles Jacob Lellouche

Un saut dans le temps à travers les 200 pages du livre nous fait découvrir la cuisine d’enfance de Gilles, connu aussi en tant que Jacob à La Goulette avant de partir à la rencontre de trois femmes de différentes confessions : Jeanine, une juive tunisienne résidant à Paris, Jalila, une tunisienne musulmane et Rita, une citoyenne tunisienne de confession chrétienne. L’ouvrage se veut épistolaire, puisque les lecteurs découvriront plus de 50 ans de correspondances et de lettres envoyées par et entre les trois femmes confrontées aux affres du temps, issues d’une Tunisie riche de sa mixité, terre de paix et d’amour mais ravagée à une certaine époque par des déchirements  peu après l’Indépendance, précisément pendant la guerre des Six Jours en 1967. La débâcle arabe qui ciblait la communauté juive tunisienne et qui a contraint de nombreux compatriotes de confession juive à quitter la Tunisie reste une douloureuse période de l’histoire.

A l’aide de Wafa, la nièce de Jalila, le livre retracera les échanges spontanés entre ces trois dames sans prôner leur appartenance religieuse, mais en dévoilant une Tunisie d’antan. Un concentré de souvenirs et une nostalgie garantie ressentie à travers les pages de ce livre, truffé de recettes et d’astuces de cuisine mettant en valeur la richesse du patrimoine gustatif tunisien. Les coauteurs de «Lettres de Noblesse de la gastronomie tunisienne » ont divisé le livre en trois couleurs représentatives de la cuisine de chaque confession : le bleu pour les recettes de la communauté judéo-tunisienne, le vert pour les recettes des tunisiens musulmans et le jaune pour les plaisirs culinaires chrétiens. Un ouvrage rétrospectif enrichissant sur les fêtes religieuses et leurs spécialités. En vente à la librairie mille feuilles et sur la plateforme en ligne « Mangeons bien », ce livre a la vocation de montrer à quel point le patrimoine culinaire tunisien peut être ouvert sur les trois religions monothéistes. Hymne différent à la pluralité des croyances existantes en Tunisie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire