A pas sûrs et avec beaucoup de talent, de rigueur et de motivation, les seniors féminines du Club Sfaxien ont su négocier leur déplacement à Bizerte là où s’est déroulée la finale de la Supercoupe pour décrocher méritoirement un nouveau titre après ceux de 2018, 2010, 2007 et 2005. Un mélange de force et d’habileté, le CSS a pris le dessus sur son rival, le CFCarthage.
Khouloud Sammoud, la capitaine, parle de la performance sfaxienne.

Vos impressions après ce second sacre consécutif ?
C’est un grand bonheur. On se devait de continuer avec les moments de gloire. Chose faite avec beaucoup de détermination et de maîtrise.

Il semble que vous avez bien étudié votre principal concurrent, le CFC…
Entre le CSS et le CFC, il y a toujours de la rivalité. Ils sont tous les deux les meilleurs sur la scène, et ont le droit d’aspirer aux titres aussi bien à l’échelle nationale qu’au niveau africain et arabe.
Et quand on arrive à détecter les faiblesses et les points forts de l’adversaire, on peut varier les manœuvres en notre faveur.

Le CSS a débuté la rencontre en force pour dominer le set inaugural, puis a perdu le second set sur un large score…
Quand on veut vite plier la rencontre, on tombe dans les erreurs et on perd progressivement la concentration. C’est pour cette raison que l’adversaire a su exploiter notre relâchement.
Heureusement qu’on a pu réagir convenablement dans la troisième manche malgré la farouche résistance des Carthaginoises.

Vos principales satisfactions ?
Le plus important, c’est que toutes mes coéquipières savent désormais où elles veulent aller. On a su jouer en bloc et attaquer intelligemment. Je suis persuadée que l’arrivée de l’entraîneur brésilien Edwardo a déteint sur le rendement de l’équipe.

Ce nouveau titre en appellera-t-il d’autres?
Certainement, mais à condition de continuer sur le même rythme de travail et maintenir le bel état d’esprit qui règne au sein de l’équipe.
On pense d’ores et déjà au prochain championnat arabe des clubs pour rééditer l’exploit de l’édition précédente.

T.HAJLAOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire