« La STEG n’a pas l’intention d’augmenter les tarifs de l’électricité et du gaz de 11 %, à partir de janvier 2020 », a déclaré à l’Agence TAP, le directeur chargé de la relation avec les citoyens, à la STEG, Mounir Ghabri.

Ce démenti d’un responsable de la STEG, vient en réaction à une déclaration du secrétaire général de la fédération générale de l’électricité et du gaz (UGTT), Abdelkader Jelassi au quotidien « Echourouk », dans son numéro de mardi, dans lequel il affirme le refus de la fédération « d’une augmentation excessive de la tarification de l’électricité ». Le syndicaliste a considéré que cette augmentation va aggraver la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen tunisien.

À rappeler que la STEG a augmenté de 10 % les tarifs de l’électricité et du gaz, le 1er juin 2019 pour les grands consommateurs (plus de 300 kW). Cette augmentation a concerné 6 % des clients de la société parmi les grands consommateurs d’électricité et ce dans le cadre d’une « approche globale pour l’équité sociale et la rationalisation de la consommation d’énergie », selon les explications du ministère de l’industrie, à cette date.

Les tarifs de l’électricité et du gaz ont été également, augmentés le 1er septembre 2018, de 13 %, ce qui avait suscité le mécontentement des citoyens qui ont jugé cette hausse excessive.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire