Devant le siège du ministère des Finances à la Kasbah, Tunis, une vingtaine de journalistes, de techniciens et de représentants du syndicat de base de la Société Nouvelle d’Impression, de Presse et d’Edition La Presse Assahafa (SNIPE), ont tenu ce mercredi 27 novembre, un mouvement de protestation pour réclamer notamment un fonds d’appui annuel pour soutenir financièrement la société qui gère, deux journaux à savoir La Presse de Tunisie et Assahafa et une imprimerie.

En effet, les journalistes qui se sont rassemblés dès dix heures du matin devant le siège du ministère précité réclament notamment des fonds annuels pour appuyer SNIPE La Presse Asahafa, qui connait des difficultés financières et budgétaires d’autant plus qu’il s’agit d’une crise généralisée dans le secteur de la presse écrite, marquée notamment par une baisse des ventes, une migration du lectorat vers les supports électroniques et notamment une régression des revenus publicitaires.

A cet effet, Sofiene Chaabane, secrétaire général du syndicat de base de la SNIPE La Presse Assahafa, qui rappelle qu’il s’agit d’une société qui gère deux journaux publics, estime qu’il est devenu urgent et indispensable d’octroyer à la société des fonds annuels pour appuyer son budget, l’aider à surmonter la crise du papier et développer davantage son activité.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire