L’international tunisien Zied Chennoufi a estimé que l’équipe national est capable de se qualifier au second tour de la Coupe du Monde FIBA 2019 qui aura lieu en Chine, où la Tunisie croisera le fer dans le groupe C, avec l’Espagne, l’Iran et Porto Rico.
Dans une interview accordée au site officiel de FibaBasketball, le joueur a indiqué que la Tunisie a hérité d’un groupe difficile, composé de l’Espagne comme favorite, mais affirme que la Tunisie est une candidate sérieuse à la 2e place et, ainsi, pour avancer dans la compétition.
« Nous avons déjà joué contre l’Iran et je peux sans autre affirmer que nos styles de jeu se ressemblent. Nous connaissons ses points forts et ses faiblesses, » a-t-il expliqué. « Nous n’avons jamais été opposés au Porto Rico, mais nous pensons avoir une équipe capable de le battre. Quant à l’Espagne, elle est clairement favorite du groupe, mais cela ne veut en tout cas pas dire que nous allons leur offrir le match. Au contraire, nous donnerons tout pour rivaliser avec eux.
« Ce n’est évidemment pas le groupe le plus facile du tournoi, mais notre objectif est d’essayer d’accrocher le second rang. Nous nous croyons capables d’y arriver et nous ferons tout pour nous qualifier pour le second tour », a-t-il affirmé
Interrogé sur le retour de la Tunisie en coupe du monde après avoir raté l’édition 2014 en Espagne, le sociétaire de l’ES Radès, champion de Tunisie, a regretté l’absence de la Tunisie lors de la dernière édition surtout que cela correspondait alors à une période de plein essor international du basket tunisien, » a-t-il fait remarquer.
« Notre sacre au FIBA AfroBasket 2017 nous a redonné confiance et nous estimons que nous avons les moyens de gagner des matchs en Chine et, plus important encore, nous pensons que nous pouvons décrocher notre qualification pour les JO de Tokyo 2020, ce qui est notre priorité absolue en Chine, » a-t-il souligné.
Chennoufi qui n’avait pas fait partie du groupe ayant pris part à la Coupe du Monde FIBA 2010 en Turquie, s’est montré toutefois confiant quant à ses chances de faire cette fois partie de l’effectif tunisien qui participera à la toute première édition à 32 équipes de la compétition majeure de la FIBA.
« Personnellement, je suis d’autant plus motivé que je n’avais pas été retenu en 2010 (Coupe du Monde) et 2015 (FIBA AfroBasket). J’ai le sentiment que je peux aider la Tunisie à réussir quelque chose de spécial en Chine », a-t-il estimé.
Né en Allemagne, Chennoufi a représenté ce pays au niveau européen dans les catégories jeunesse, avant d’opter en 2011 pour le pays de ses parents.
La carrière internationale du joueur de 30 ans a été faite de hauts et de bas jusqu’en 2016, année de son affirmation comme membre clé de la Tunisie, rappelle Fiba
« Je suis très impatient, puisque ce serait ma première Coupe du Monde, » dit-il. « Depuis que je suis enfant, je rêve de disputer une compétition telle que la Coupe du Monde. J’avais espéré me retrouver dans le même groupe que l’Allemagne, mais cela ne s’est malheureusement pas fait. Cela aurait été très spécial pour moi. Avec un peu de chance, nous nous affronterons au second tour ou aux JO de Tokyo 2020, » commente l’ailier de 2.01m, dont la dernière apparition sous le maillot allemand remonte au Championnat d’Europe U20 FIBA 2008.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire