Inscrit sur la liste africaine, l’attaquant ivoirien devra faire partie des plans de Mouine Chaâbani qui a dû se passer de ses services une semaine plus tôt face à l’équipe de Safi.


Les règlements de l’Union arabe de football association limitent à cinq étrangers le nombre de joueurs alignés lors d’un match. Une restriction qui a obligé le coach « sang et or », soucieux de renforcer sa défense contre l’équipe de Safi samedi dernier, à se passer des services d’Ibrahim Ouattara. Les choix à vocation défensive de Mouine Chaâbani ont été forcés par les forfaits de Khalil Chammam, blessé, et Mohamed Ali Yaâkoubi, suspendu, sans compter l’état de santé de Chamseddine Dhaouadi, blessé aux entraînements. Une blessure légère soit-elle, mais qui l’a obligé à faire banquette au cas où.
L’infirmerie qui ne désemplit pas a réduit donc le champ de manœuvre de l’entraîneur espérantiste, outre les restrictions imposées par les règlements de l’Uafa. Mais cela ne l’excuse pas, de même que ses joueurs, car entraîneur et joueurs avaient largement les moyens de leurs ambitions.

Toutes les cartes en main
Demain soir sur la pelouse du stade emblématique Mohamed V, le coach « sang et or » aura toutes les cartes en main… ou presque. Il pourra aligner tous les joueurs inscrits sur la liste africaine, à commencer par Ibrahim Ouattara. Si on se réfère aux dernières séances d’entraînement effectuées à Tunis, l’attaquant ivoirien est bien parti pour retrouver son rang de titulaire. Sa force physique plaide en sa faveur d’autant que Yassine Khénissi n’arrive toujours pas à peser lourdement sur les défenses adverses, outre le fait qu’il ne marque pas régulièrement ces derniers temps. Rien que la semaine dernière, le seul but espérantiste inscrit dans le temps réglementaire face à l’équipe de Safi a été signé par un milieu défensif, Kwamé Bonsu.

Il est temps que Khénissi se remette en question. Cela fait près de deux ans qu’il est en train de faire du n’importe quoi. Demain soir, la logique veut qu’il cède la place à Ouattara et qu’il soit utilisé comme une solution de rechange avec l’espoir de le voir apporter une plus-value à l’animation offensive si Mouine Chaâbani décide de l’incorporer en cours de jeu.
En défense, des changements doivent s’imposer aussi. Suspendu contre l’équipe de Safi en Coupe arabe des clubs champions, Mohamed Ali Yaâkoubi retrouvera également sa place de titulaire aux côtés d’Abdelkader Badrane. C’est que jusqu’à la séance de mercredi dernier, Khalil Chammam s’est contenté de faire des tours de piste et il est peu probable que Chaâbani le fasse jouer. Quant à Chamseddine Dhaouadi, il devra faire banquette comme ce fut le cas il y a une semaine.

Bilel Ben Saha opérationnel
L’ailier gauche, Bilel Ben Saha, s’est entraîné normalement cette semaine avec ses coéquipiers. Le joueur est opérationnel et pourrait être utilisé en cours de jeu.
Bilel Ben Saha, voilà un joueur qu’on n’a pas beaucoup vu à l’œuvre depuis le début de saison. Absent depuis plusieurs semaines, tout laisse croire qu’il a de fortes chances qu’il fasse banquette demain soir, ce qui serait un premier pas pour lui. Bilel Ben Saha est la seule recrue de l’été qui n’a pas apporté le plus escompté.
Notons, enfin, que l’équipe a effectué hier matin une dernière séance à Tunis avant de s’envoler dans l’après-midi pour Casablanca.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire