Le joueur s’entraîne normalement cette semaine avec ses coéquipiers et sera donc opérationnel en prévision de la prochaine sortie face à la JS Kabylie, ce vendredi soir à Radès.


S’il y a un enseignement à retenir de la prestation des « Sang et Or » samedi dernier à Casablanca, c’est le fait que le coach Mouîne Chaâbani semble avoir trouvé sa formation type. Entre l’Espérance de Tunis qui a affronté l’équipe de Safi en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions et celle qui a donné la réplique au Raja de Casablanca pour le compte de la 1ère journée de la phase des groupes de la C1 africaine, la différence saute aux yeux aussi bien en attaque qu’en défense.

En attaque, l’entraîneur « sang et or » a trouvé son trio magique, en alignant Ibrahim Ouattara en pointe, appuyé sur les couloirs par Anis Badri et Hamdou El Houni. Un trio d’attaque que pourra préserver Mouine Chaâbani en prévision de la confrontation de ce vendredi contre la Jeunesse Sportive de Kabylie. En effet, l’Espérance de Tunis a publié dimanche après-midi un communiqué officiel sur l’état de santé d’Ibrahim Ouattara, contraint de quitter le terrain samedi soir en cours de jeu pour cause de blessure.
Le communiqué de l’EST a fait savoir que la blessure du joueur n’est pas aussi grave et qu’il s’entraînera normalement avec ses camarades cette semaine.

En défense, Mohamed Ali Yaâkoubi s’est rattrapé samedi soir contre le Raja, lui qui s’est fait expulser en huitièmes de finale aller de la Coupe arabe des clubs champions, ce qui a compliqué la tâche de ses camarades. Au vu de sa prestation contre le Raja, on peut même dire que Yaâkoubi a arraché sa place de titulaire au détriment de Chamseddine Dhaouadi, qui a intérêt à éviter de faire des erreurs dans l’avenir, lui qui a du mal à rivaliser déjà avec Abdelkader Badrane.
D’un autre côté, le retour de Fousseiny Coulibaly a apporté beaucoup d’assurance à la ligne défensive. Avec Kwamé Bonsu, ils constituent un solide premier rideau défensif. L’apport d’Abderraouf Benguit en phase défensive et dans la relance rapide de jeu apporte une plus-value à l’entrejeu.

Leadership du groupe D en jeu
Les « Sang et Or » enchaîneront ce vendredi soir par la deuxième journée de la phase des groupes de la Ligue des champions, en recevant, à partir de 20h00, la Jeunesse Sportive de Kabylie, co-leader du groupe D. La formation algérienne a, tout comme l’Espérance de Tunis, remporté son premier match en phase des poules en battant l’AS Vita Club (1-0).

De surcroît, l’enjeu est déjà de taille. L’EST et la JS Kabylie chercheront ce vendredi à s’accaparer le leadership du groupe D. Mais il n’y a pas que l’enjeu moral. L’équipe qui alignera la passe de deux fera un grand pas vers le quart de finale.
L’Espérance de Tunis a l’avantage d’évoluer à domicile. De son côté, la JS Kabylie est connue pour être difficile à manier même quand elle évolue à l’extérieur. Mais ce qu’ont démontré Anis Badri et ses camarades contre le Raja de Casablanca les place nettement au-dessus de tous leurs adversaires. A condition de jouer avec la même hargne et la même application tactique.
Avec la qualité de l’effectif qu’ils ont, bien garni quantitativement et qualitativement, les « Sang et Or » ont largement les moyens de défendre leur titre de champions d’Afrique.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire