Des agriculteurs à Sidi Bouzid observent, vendredi, un sit-in devant le local de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche, réclamant au gouvernement d’intervenir pour  » sauver la récolte des olives « .

Le président de l’Union régionale de l’agriculture, Ali Brahmi, explique, dans une déclaration à l’agence TAP, que les prix de vente des olives connaissent, ces derniers jours, une forte baisse, ce qui met l’agriculteur dans l’incapacité de couvrir les dépenses de la production, dit-il.

Depuis juillet, les professionnels avaient attiré l’attention du gouvernement sur cette question, dès l’apparition des premiers indices de baisse des prix. Ils avaient demandé à l’office de l’huile d’assumer son rôle de régulateur des prix, en achetant une partie de la récolte.

Les professionnels ont décidé, jeudi, de suspendre la cueillette des olives et de fermer les huileries.

Ils appellent, notamment, l’office à intervenir, au plus vite, et à fixer un prix de vente de référence, pour éviter la perte de la récolte.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire