Le secrétaire général de l’Union générale des médecins vétérinaires tunisiens (UGMT), Mohamed Methnani a révélé que 10 abattoirs seulement parmi les 200 abattoirs existants en Tunisie, remplissent les conditions de la sécurité sanitaire et respectent les normes régissant cette activité.

Dans une déclaration à l’agence TAP, samedi à Hammamet, en marge de la célébration de la Journée mondiale de la vaccination animale et de la Journée mondiale vétérinaire, il a fait savoir que « le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, a octroyé l’agrément sanitaire à 50 abattoirs seulement, mais n’a pas fermé les autres ».

Il a appelé le ministère de l’agriculture à accélérer l’application du plan directeur des abattoirs qui est au stade de révision depuis 20 ans, soulignant qu’il s’agit d’un dossier crucial, directement lié à la santé du consommateur.

A ce propos, il a proposé de réduire le nombre des abattoirs en Tunisie, tout en veillant au respect de la qualité des services et des normes sanitaires.

S’agissant de la question de l’absence d’un médecin vétérinaire dans le marché de gros de Bir El Kassaa, il a fait remarquer que « l’UGMT a mis en garde contre l’absence d’un médecin vétérinaire permanent dans ce marché », qualifiant « d’insuffisant le contrôle assuré le médecin vétérinaire contractuel et les techniciens de la direction de l’hygiène ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire