La distribution des cartes de soins électroniques « Labes » a démarré ce lundi matin dans tous les centres locaux et régionaux relevant de la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) et se poursuivra jusqu’au 10 mai prochain en attendant sa mise en service en novembre 2019.

Donnant le coup d’envoi de cette opération, Youssef Chahed, chef du gouvernement a souligné que cette nouvelle carte destinée aux assurés sociaux pour s’en servir lors du paiement des prestations de soins ou l’acquisition de médicaments permettra de maitriser les dépenses de soins aux alentours de 100 millions de dinars par an.

De son côté, le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a indiqué que les assurés sociaux doivent continuer pour le moment à utiliser la carte en papier jusqu’au mois de novembre prochain en attendant l’installation du système de lecture de la carte électronique dans les pharmacies, les hôpitaux et les cabinets médicaux.

Le ministre a signalé que la carte électronique permettra aux prestataires de services d’accéder directement aux données relatives à environ 7,5 millions assurés sociaux outre la garantie de bonne gouvernance et la transparence des transactions.

Dans ce contexte, il a indiqué que le volume des dépenses de médicaments de la CNAM avoisine les 1800 millions de dinars par an dont environ 5% sont gaspillées en raison de la corruption sachant que c’est un taux proche de la moyenne internationale.

Trabelsi a ajouté que la digitalisation des transactions entre les prestataires de services et la CNAM pourrait générer entre 90 et 100 millions de dinars.

Pour sa part, le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique, Anouar Maarouf a souligné que son département, qui a participé à la réalisation de ce projet, œuvre à digitaliser d’autres secteurs comme la santé et l’enseignement supérieur.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire