L’éducation sexuelle sera intégrée dans les programmes scolaires en Tunisie à partir du début de l’année 2020. Cette expérience pilote sera concrétisée dans 5 écoles primaires et dans 10 à 15 collèges et lycées secondaires, répartis sur 13 gouvernorats dont notamment ceux du Grand Tunis, a indiqué mercredi la coordinatrice du programme jeunes au sein du Fonds des Nations Unies pour la population en Tunisie, Olfa Lazreg.

Lazreg a souligné que « l’éducation sexuelle » appelée aussi « l’éducation de la santé sexuelle « , sera intégrée dans différentes matières en langue arabe et française au sein des établissements primaires et dans les cours d’éducation civique et des sciences de la vie et de la terre dans les établissements secondaires.

Lors d’une conférence de presse organisée par le fonds à Tunis, elle a souligné que l’objectif de l’éducation sexuelle est de permettre aux enfants et aux adolescents d’acquérir des notions de base à propos des relations sociales et sexuelles et de faire face à certaines situations.

La coordinatrice du programme jeunes, a précisé que l’absence de données scientifiques pourrait amener les adolescents et les enfants à obtenir des informations auprès de sources  » non sécurisées « .

L’éducation sexuelle sera introduite à partir de l’année préparatoire aux élèves âgés de 5 ans jusqu’à 18 ans, sur huit étapes, en fonction du développement des concepts chez les jeunes, puisque les leçons de l’année préparatoire sont simplifiées et portent principalement des messages de « sensibilisation » destinés à les protéger du « harcèlement », a indiqué Lazreg soulignant qu’un guide de référence a été préparé sur le contenu de ces programmes en coopération avec les différentes parties concernées.

Cette initiative a été élaborée en collaboration avec l’institut arabe des droits de l’Homme, le fond des nations Unies pour les populations et l’association tunisienne de la santé reproductive. Elle prévoit notamment la formation d’inspecteurs pédagogiques qui se chargeront de la formation des enseignants sur les méthodes pédagogiques nécessaires.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire