Suite à l’épidémie de rougeole qui a provoqué au moins 28 décès selon les derniers chiffres du Ministère de la santé, des associations rappellent que la maladie est très contagieuse et la vaccination est le seul moyen de la prévenir.
Dans un communiqué publié lundi, ces associations appellent à la généralisation de la vaccination avec un taux de couverture vaccinale supérieur à 95% dans toutes les régions et les localités afin de mettre un terme à la propagation de la maladie et éviter les décès et les handicaps qui en résultent.
Selon la même source, les associations appellent vivement les parents à vacciner rapidement leurs nourrissons âgés de 6 mois à 1an contre la rougeole, à compléter la vaccination des enfants en retard ou non vaccinés et à respecter les règles de sécurité dans les contacts avec les personnes malades.
Les organisations de la société civile et les médias sont appelées à participer activement à cette campagne nationale en organisant des programmes et des activités variés visant à informer les citoyens de manière objective et précise et à les encourager à vacciner leurs enfants.
A ce propos, le Ministère de la santé est appelé à prendre toutes les mesures nécessaires pour généraliser la campagne de vaccination à toutes les régions du pays notamment dans les centres de santé de base qui ont une activité ordinaire de vaccination, ainsi qu’aux points de rassemblement qui se trouvent dans les zones rurales.
Le ministère doit également procéder à une campagne active de rattrapage des enfants non vaccinés ou en retard de vaccination analogue aux campagnes qui avaient lieu dans le passé à l’occasion de la semaine maghrébine de vaccination. Le contrôle de la chaîne du froid est aussi à renforcer dans toutes les régions du pays pour préserver la qualité et l’efficacité du vaccin.
Le Ministère est aussi appelé à assurer une transparence totale et à publier selon une périodicité hebdomadaire au moins, toutes les données concernant cette épidémie au niveau national et au niveau régional, dont un bulletin hebdomadaire publié par la sous-direction des soins de santé de base de la direction régionale de la santé de Kasserine qui contient des données précises et détaillées sur les cas de rougeole enregistrés dans les différentes localités de ce gouvernorat.
Le Ministère de la santé doit rendre des comptes et reconnaitre l’inefficacité de la politique suivie pour lutter contre la rougeole, en plus de la publication d’une enquête objective et approfondie sur les défaillances qui ont caractérisé la politique vaccinale, ainsi que la gestion de cette épidémie et les décès et handicaps qu’elle a entraînés.
Selon la même source, l’épidémie de rougeole, illustre de la manière la plus claire l’importance de la première ligne publique (centres de santé base et hôpitaux de circonscription) pour assurer la sécurité sanitaire du pays.
Le ministère de la Santé a publié un communiqué le 10 avril dernier annoçant  » une campagne nationale pour généraliser la vaccination anti rougeoleuse aux nourrissons (entre 6 et 11 mois) dans les centres de santé de base, des associations.
Parmi les associations signataires du comuniqué figurent l’Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé, l’Association Tunisienne de Défense du Secteur public de la Santé et du Droit de ses Usagers et l’Association Tunisienne de Défense des Droits de l’Enfant

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire