La Tunisie organisera pour la première fois un salon pour les inventeurs méditerranéens. Il s’agit d’une première dans les mondes de l’industrie et des sciences. Cet événement inédit se tiendra les 19 et 20 février 2020 à Tunis, parallèlement à la 2ème édition du concours national de l’invention ainsi qu’à la 2ème édition du salon Smart Industrie.

Organisés par l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) en partenariat avec l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle l’Innorpi  et l’Agence Nationale de la Promotion de la Recherche Scientifique (ANPR), ces rendez-vous ont été mis en place en collaboration avec des acteurs de la société civile opérant dans le domaine de la recherche scientifique et de l’innovation afin de mettre en relation les deux mondes, à savoir l’entreprise et la recherche scientifique.

Il est également question de sensibiliser les entreprises à l’impératif de migrer vers l’industrie 4.0 qui met les nouvelles technologies de pointe au service de l’entreprise industrielle et qui lui permet d’améliorer sa productivité ainsi que la qualité de son produit.

Intervenant sur la 2ème édition du concours national de l’invention lors d’une conférence de presse tenue, à cet effet, aujourd’hui au siège de l’Apii, le Directeur Général de l’agence Omar Bouzouada, a fait savoir que les délais de dépôt des candidatures ont été prorogé jusqu’au 25 décembre et que jusque-là, l’Apii a enregistré l’inscription de 195 candidats, dont 4 des étrangers.

Le nombre de candidatures estimé à la clôture des délais d’inscription en ligne serait de 300.

Trois catégories d’inventeurs peuvent participer à ce concours, à savoir l’inventeur indépendant tunisien, l’inventeur entrepreneur tunisien et l’inventeur étranger.

Le brevet d’invention est un critère d’éligibilité pour les inventeurs étrangers. Les 30 meilleurs dossiers, toutes catégories confondues, seront retenus suite à une sélection sur dossier et seront, par la suite, examinés au peigne fin par un jury composé d’une dizaine de membres, y compris des experts internationaux, pour désigner au final 3 lauréats par catégorie, soit 9 lauréats au total.

Leurs inventions seront exposées lors du salon des inventeurs méditerranéens.

S’agissant de la 2ème édition du salon Smart Industrie, des rencontres et des conférences sur l’Internet des objets, la connectivité, la digitalisation, auront lieu dans l’objectif d’exhorter les entreprises industrielles à accélérer leurs transitions numériques et de mettre l’accent sur l’apport des nouvelles technologies au secteur de l’industrie en termes de qualité et de productivité.

Un Hackathon sera également tenu, durant les journées du salon, auquel participeront des jeunes et des étudiants pour trouver des solutions technologiques à des problèmes industriels qui émanent des besoins des entreprises-mêmes.

A l’issue de ce marathon de rencontres, les parties concernées se mettront d’accord sur un plan d’action national pour la transition vers l’industrie 4.0.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    20/12/2019 à 18:22

    Certes on a des inventeurs et des très bons, reste à trouver des investisseurs pour accompagner leur es inventions, des investisseurs étrangers peuvent être intéressés et c’est une perte importante pour les pays du Maghreb.

    Répondre

Laisser un commentaire