Le corps sans vie retrouvé, dimanche dernier, au mont Arbata dans le gouvernorat de Gafsa, revient à la victime Mokhtar ben Ahmed ben Mohamed Achour selon les résultats d’un test ADN, a affirmé le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme Sofiène Selliti. L’homme avait été signalé disparu depuis le 1er mars 2019.
D’après la même source, le ministère public a autorisé la remise du cadavre à la famille de la victime pour l’inhumer. Un corps décapité a été retrouvé, dimanche dernier (vers 19h), près du mont Arbata par les unités de la garde nationale à Gafsa, avait indiqué le porte-parole de la garde nationale Houssem Eddine Jbabli.
Une enquête a été ouverte par l’Unité nationale d’investigation dans les crimes de terrorisme relevant de la Garde nationale autour du meurtre d’une personne près du mont Arbata et l’explosion d’une mine dans la même région.
Selon la revue de l’organisation terroriste Daech, « Al-Nabaa » un prisonnier tunisien aurait été décapité au mont Arbata dans le gouvernorat de Gafsa.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *