Empêtrée pendant de longs mois dans de graves difficultés, la filière laitière vient de connaître un épilogue heureux. Une convention de partenariat public / privé vient d’être conclue entre le gouvernement représenté par les ministères de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, du commerce et de l’industrie et des PME  d’une part et l’UTICA et l’UTAP représenté par son président Abdelmajid Ezzar d’autre part, et ce en présence du chef du gouvernement Youssef Chahed. Effectif sur une durée de cinq ans, le document comporte une série de points et de mesures qui devront remettre sur pied  et redonner un second souffle à un secteur sous perfusion. Les deux parties se sont notamment mis d’accord sur l’instauration d’un prix dynamique qui évoluera chaque année en fonction de la variation du coût de revient et sur une augmentation de cent millimes cette année du prix de revient du lait qui sera supporté par l’Etat sachant que celle-ci ne se répercutera pas sur le prix à la consommation du litre de lait demi-écrémé.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *