Neuf ans après la révolution, la situation économique et sociale en Tunisie ne cesse de se dégrader, a déclaré Ammar Amroussia, dirigeant au Parti des travailleurs, estimant qu’il y a eu « vol des rêves des jeunes: le travail, la liberté et la dignité ».

Dans une déclaration, en marge de la célébration du 9e anniversaire de la révolution, à Gafsa, Amroussia a ajouté que les seuls acquis réalisés depuis la révolution sont la liberté et la démocratie mais « qui ne sont plus protégés car menacés par les ennemis de ces valeurs ».

« Le chômage et la pauvreté se sont sensiblement développés en Tunisie », a-t-il déploré.
Selon Amroussia, le pays passe par une période très difficile en raison de la non formation du gouvernement. « Le gouvernement Jemli, qui n’a pas obtenu la confiance du parlement, était celui du mouvement Ennahdha », a-t-il dit.

Et de souligner qu’ »il est nécessaire de former le gouvernement du président le plus tôt possible ou de passer à des élections législatives anticipées ».
Pour Amroussia, les partis de gauche ont essuyé une défaite lors des dernières élections législatives, mais continueront de militer. « Le processus de la révolution est toujours en marche, et ce, pour le progrès de la Tunisie et pour écarter le mouvement Ennahdha de la scène politique », a-t-il dit.

Des dirigeants et partisans du Parti des travailleurs, du Courant populaire, du mouvement Echaab et du Courant démocrate ont observé un mouvement de protestation, mardi, au centre ville de Gafsa, à l’occasion de la célébration du 9e anniversaire de la révolution, avec la participation de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH).

Ils ont dénoncé la dégradation de la situation économique et sociale du pays neuf ans après le déclenchement de la révolution.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    14/01/2020 à 18:48

    Rien ne va en Tunisie, tous les signaux sont aux rouges, les dettes s’accumulent et on arrive même pas à rembourser les intérêts, un pays qui patauge dans la semoule pour former un gouvernement n’est pas digne de mériter les honneurs. Pour le bien de tous essayez de vous entendre et de former un gouvernement d’union nationale et retroussez les manches pour nous sortir de la grise énorme que le pays n’a jamais traversé. A la rigueur retournons aux urnes et essayons de choisir des Ulysse propres et compétents pour s’entendre et de penser aux bien du pays au lieu de penser qu’à leur bien pour s’enrichir et s’en mettre plein les poches.

    Répondre

Laisser un commentaire