…Fièvre acheteuse pour les autres.


Ça commence à s’agiter dans le cadre de la fenêtre du mercato hivernal. Jusque-là, des clubs tels que le ST, l’UST, et à un degré moindre le CA, ont sensiblement renforcé leur groupe pour différentes raisons. Quant à l’ESS, elle s’est offert un international algérien à fort potentiel. Ce faisant, si Tataouine est dans l’obligation de réviser certains postes en raison d’une place peu envieuse dans le magma du classement, le ST se devait de garder le cap et donc d’apporter un second souffle à un noyau de joueurs fortement sollicités. Quant au CA, une fois l’interdiction de recruter levée par la Fifa, il n’a pas manqué de boucler trois emplettes intéressantes. Zoom sur les principaux mouvements de ces derniers jours:

ASS: la filière libyenne
L’AS Soliman prend son temps et ne pèse pas de tout son poids sur le marché des transferts, du moins jusque-là. En effet, récemment, face au champion en titre « sang et or », Soliman a séduit l’assistance par un fond de jeu de tout premier ordre.
Fraîcheur, endurance et caractère: cette équipe ira loin pour peu que l’ossature soit maintenue. Jusque-là, seul le Libyen Mohamed Chamseddine Abouabid a été enrôlé pour 5 ans.
De retour aux « affaires », le CA a, semble-t-il, retenu la leçon de ses errements passés. Pas de fièvre acheteuse. Juste des renforts confirmés, à l’instar de Ghazi Abderrazak, Saber Khalifa et Moataz Zemzemi. Quant à la pépite Sanad Khemissi, il a été prêté à l’UST. Le CSS, à son tour, a jusque-là dégraissé en vue de ramener la masse salariale à un niveau acceptable. L’affaire Ala Marzouki a, semble-t-il, fait son effet.

Le CSS ne veut plus entendre parler d’impayés à l’avenir ! Et c’est pour cela que des éléments jusque-là « furtifs » ont obtenu leurs bons de sortie. Ainsi, Nadhir Krichi, Mongi Lajmi, Alaeddine Bouallagui et Hubert Donou Kamlan ont quitté le CSS.
Du côté du CS Chebba de la paire Marchand-Zâaboub, on enregistre l’arrivée de l’ex-défenseur du CA et du RC Lens, Seif Tka. Un renfort intéressant pour les Chebbiens.
Volet clubs à la traîne, si les Verts du CSHL et les Miniers de Métlaoui ont quelque peu rongé leur frein en Ligue 1 jusque-là, ils n’ont pas brassé large sur le marché des transferts ces temps-ci. Seul Afif Jebali a débarqué à Hammam-Lif, alors que l’ESM enregistre le départ de Moez Abboud.

L’ESS, le ST et l’USM frappent un gros coup
Venons-en à nos représentants en C1. Si l’EST a été surprise par le départ de Badri, elle a cependant recruté intelligent tout en misant sur l’avenir, en attendant de frapper un grand coup prochainement sur le marché des transferts. Jusque-là, Amine Toughai et Youssef Abdelli ont signé. L’Etoile du Sahel, à son tour, a enrôlé Radhouane Zardoum, 21 ans d’âge et ex-attaquant du Nasr Athletic Hussein Dey et de la sélection olympique algérienne. Dans le même temps, Yannis Tafer et Anis Salto ont mis les voiles. Quid du ST? Pour pallier le départ de son buteur maison, Guy Mbenza, les Bardolais ont enrôlé un trident de compétiteurs continentaux prometteurs, soit Keba Sambou, Cedric Mavigo et surtout Alimi Sikiru. Quant à Rabii Homri, il a été libéré.

UST: Driss Mhrisi en renfort !
Du côté de la JSK, jusque-là, l’on s’est contenté de recruter Mohamed Haythem Dhana pour deux ans. Quant au leader usémiste, si Skander Agrebi a quitté les Bleus, le recrutement de Driss Mhirsi constitue forcément une bonne affaire. Enfin, comme relevé ci-haut, l’US Tataouine tente de rattraper le temps perdu lors du mercato estival. Pour l’UST, ce marché des transferts n’est sûrement pas un marché d’appoint. Et pour cause, Hubert Donou Kamlan, Mourad Hedhli, Shabana, Sanad Khemissi, Firas Mejri et Iheb Ben Amor ont débarqué à Tataouine.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire