Le réalisateur a signé, en plus de ses films, un bon nombre de livres à l’instar de «Fellini on Fellini», «Making a film», «Moraldo in the city» et «Le livre de mes rêves». Ce dernier sera au centre de l’hommage qui lui sera rendu par l’Institut culturel italien le 20 janvier.


Il a marqué l’histoire du cinéma avec des chefs-d’œuvre tels que «La Strada», «Huit et demi», «Fellini Roma», «Amarcord» et d’autres encore; le réalisateur italien, scénariste, également satiriste et auteur de bandes dessinées. Federico Fellini (1920-1993), aurait fêté, le lundi 20 janvier 2020, ses cent ans.

Des programmes de célébrations ont été concoctés à l’occasion, entre autres celui de la Cinémathèque tunisienne qui lui consacre une semaine de projection d’une sélection de ses films du 14 au 19 janvier. Bien entendu, l’Institut culturel italien n’a pas oublié de marquer le coup avec un hommage à ce cinéaste de génie, l’un des plus illustres de l’histoire du cinéma.

Du côté de la cinémathèque, l’on propose des chefs-d’œuvre sortis entre 1954 et 1978. Au menu de la semaine, les comédies dramatiques «Prova d’Orchestra», «Répétition d’orchestre» (70’), ou encore «Amarcord» qui avait reçu en 1975 l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Le même prix, attribué bien avant en 1957 à son film «La Strada», inclus également dans le programme.

Fellini a signé, également, un bon nombre de livres à l’instar de «Fellini on Fellini», «Making a film», «Moraldo in the city» et «Le livre de mes rêves». Ce dernier sera au centre de l’hommage qui lui sera rendu par l’Institut culturel italien le 20 janvier prochain. De 1960 aux années quatre-vingt-dix, Fellini a transcrit et illustré ses rêves (scènes érotiques, vie quotidienne, le cinéma). Dans son ouvrage, le cinéaste invite le lecteur à un voyage à travers les espaces les plus intimes de sa création.
Au programme de l’hommage, une présentation d’extraits de cette œuvre ainsi que la vie, le parcours et la carrière du cinéaste par les réalisateurs tunisiens Hichem Ben Ammar et Mourad Ben Cheikh.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire