La 5e chambre criminelle près le tribunal de première instance de Tunis spécialisée dans les crimes terroristes a rendu, vendredi soir, son verdict dans l’affaire de l’explosion qui avait ciblé un bus de la garde présidentielle, a indiqué, samedi, Mohsen Dali, substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Tunis.

Des peines allant de 10 ans de prison à la perpétuité jusqu’à la peine de mort ont été prononcées dans cette affaire contre 10 accusés, dont 6 sont en état de fuite, a précisé Mohsen Dali dans une déclaration.

Le tribunal a également statué en faveur de l’indemnisation des familles des martyrs et blessés de cet attentat, a-t-il ajouté.

Il convient de rappeler que douze agents de la garde présidentielle ont trouvé la mort dans l’explosion ayant ciblé un bus de la garde présidentielle, survenue le 24 novembre 2015 en plein centre de la capitale tunisienne.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

2 Commentaires

  1. Liberte

    18/01/2020 à 18:18

    Je suis surpris par le procès en question et surtout les peines lourdes infligées genres la peine de mort, c’est un peu barbare, on applique encore la peine capitale ? Dans ce cas pour les fonctionnaires qui pillent les caisses de l’état et les corrompus.

    Répondre

  2. Caballero

    18/01/2020 à 22:44

    La vie est sacré, mais la vie de tous, qui est pret a tuer il a de être pret a mourir.

    Répondre

Laisser un commentaire