Une victoire après-demain soir serait synonyme d’une qualification assurée en quart de finale.


Depuis l’entame de la saison, les «Sang et Or» n’ont pas chômé à cause de leurs engagements en Championnat de Tunisie, Ligue des champions africaine et Coupe arabe des clubs champions. Si la joute arabe n’est plus d’actualité depuis un certain temps déjà, ce n’est pas le cas des deux autres compétitions citées ci-dessus. De plus, l’Espérance de Tunis est championne en titre aussi bien en Ligue 1 tunisienne et qu’en C1 africaine.

En Ligue 1, l’Espérance de Tunis a fait le plein la semaine dernière en battant successivement l’Étoile du Sahel et le Club Africain. La victoire au derby a même permis à l’EST de faire un grand pas dans la perspective de préserver son titre de champion de Tunisie.
Et même si la fatigue cumulée ne peut être que lourdement ressentie par les joueurs, Hamdou El Houni et ses camarades n’ont vraiment pas le choix : ils doivent continuer à fournir encore de gros efforts, particulièrement après-demain soir, en recevant à 20h00 le Raja Casablanca pour le compte de la 5e et avant-dernière journée de la phase des groupes de la Ligue des champions.

Sous le signe du surpassement !
Il y a des moments lors de la saison qui sont particulièrement difficiles à vivre que d’autres. C’est le cas de cette période de trêve hivernale qui n’en est pas une pour les Espérantistes dans la mesure où ils n’ont pas eu droit au repos à cause des matches en retard à rattraper en Championnat et le calendrier peu commode de la phase des groupes de la Ligue des champions.

De surcroît, staff technique et joueurs n’ont qu’une seule alternative : se surpasser. Mouine Chaâbani et son staff doivent redoubler d’ingéniosité pour continuer à gérer l’effectif. Les joueurs, eux, sont appelés à allier manière et résultat. Objectif qu’ils ont atteint contre l’ESS et le CA et on attend qu’ils fassent de même après-demain soir contre le Raja Casablanca.

Les camarades de Bilel Bensaha sont à 90 minutes de la qualification au quart de finale de la C1 africaine mais à la condition de remporter la victoire devant le dauphin casablancais.
Les «Sang et Or» sont leaders du Groupe D avec 7 points au compteur. Ils sont à trois longueurs d’avance de leur dauphin, le Raja Casablanca. Un simple calcul nous amène à conclure qu’une victoire après-demain à Radès et c’est la qualification assurée au quart de finale à une journée de la clôture de la phase des groupes. Chose qui ferait en sorte que le déplacement en Kabylie pour la 6e et ultime journée de la phase des groupes s’apparenterait dans ce cas de figure à une simple formalité.

Les « Sang et Or » qui souffrent de la fatigue cumulée à cause du rythme soutenu des matches n’ont qu’à faire encore un petit effort contre le Raja Casablanca et ils feront un pas de géant dans la course au titre africain. Un petit effort qui leur permettra de connaître un répit, néanmoins mental, en étant assurés de la qualification au quart de finale, laissant le Raja Casablanca se battre pour la deuxième place du Groupe D soit avec la JS Kabylie.

L’infirmerie se désemplit
Après Sameh Derbali et Kwamé Bonsu, opérationnels depuis la semaine dernière, Khalil Chammam a repris les entraînements avec le groupe cette semaine et sera à la disposition du staff technique en prévision de l’explication d’après-demain face au Raja Casablanca.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire