L’association  » Baraa  » (innocence) pour la protection de l’enfance menacée a indiqué, jeudi, que les pensionnaires du centre d’encadrement et d’orientation sociale de Sfax sont victimes de graves abus. Elle a présenté dans un point de presse tenu, jeudi, une investigation réalisée, du 25 mai 2018 à avril 2019, portant sur des violations commises contre 18 personnes (15 filles et 3 garçons) dont 16 enfants.
Ces personnes sont victimes d’agressions verbales et physiques, d’harcèlement sexuel, de viol et de mauvais traitements. Une pensionnaire a souligné dans un témoignage que les abus ont été perpétrés par des agents du centre. Un reportage vidéo a été projeté exposant des témoignages d’enfants victimes de violences.
L’association  » Baraa « , créée en février 2019, vise à divulguer les atteintes aux droits de l’homme commises contre des enfants et à leur assurer un encadrement psychologique.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *