Le défenseur axial est rétabli de blessure et fera son retour en compétition demain soir au Caire.


Les spécialistes ont tendance à dire que le football n’est pas une science exacte. Cela peut être vrai à l’occasion d’un match quand une équipe qui domine les débats, à titre d’exemple, ne gagne pas au coup de sifflet final.
En football, la logique peut ne pas être respectée des fois, car le plus fort sur le terrain ne gagne pas à tous les coups.

Bref, on ne peut pas prédire qui gagne et qui perd et ce qui est écrit sur le papier n’est pas forcément ce qui se passe sur le terrain. Ceci est vrai quand on parle de tactique, de défaite et de victoire. Mais quand il s’agit de la santé des joueurs, c’est la science qui prend le dessus.
La médecine sportive a ses règles. La préparation physique aussi. C’est pourquoi il était attendu que l’effectif étoilé connaisse une cascade de blessures en cette période où l’effectif était censé profiter de la trêve hivernale.

Heureusement que tous les joueurs ne se sont pas blessés en même temps. Par ailleurs, Juan Carlos Garrido a droit à une bonne nouvelle cette semaine. Absent depuis un peu plus d’un mois, le défenseur central, Saddam Ben Aziza, est complètement rétabli de blessure. Le joueur est annoncé opérationnel. Mieux. Selon les échos en provenance de Sousse, le joueur fera son retour à la compétition demain soir contre Al-Ahly que l’ESS affrontera à partir de 20h00 en match comptant pour la 5e journée de la phase des groupes de la C1 africaine.

Forfait de Coulibaly
Le retour à la compétition de Saddam Ben Aziza ne veut pas dire que le staff technique disposera demain de tout son effectif. La mauvaise nouvelle de la semaine c’est le forfait de l’attaquant Souleymane Coulibaly pour cause de blessure.
Maher Hannachi, qui a repris les entraînements il y a trois jours seulement, ne sera pas de la partie non plus, car pas encore compétitif.

Un problème de gardien
Outre le forfait de Coulibaly et la non-compétitivité de Maher Hannachi, le staff technique est face à un problème de taille. Il ne dispose pas de deuxième gardien. Par ailleurs, quand Makrem Bediri s’est fait expulser à Oumdorman, c’est Iheb Msakni qui a terminé la rencontre dans les bois. Pour résoudre ce problème épineux, la direction de l’Etoile a envoyé une correspondance à la CAF dans laquelle elle a ajouté le gardien Alaeddine Ayoub sur la liste africaine. L’Etoile a demandé à ce qu’Ayoub soit qualifié en prévision de l’explication de demain soir contre Al-Ahly du Caire.
Pour rappel, Makrem Bediri est suspendu pour avoir été expulsé lors de la journée précédente à Oumdorman contre Al-Hilal. De ce fait, et en attendant la qualification d’Alaeddine Ayoub, le staff technique ne dispose que d’Achref Krir pour garder les bois devant Al-Ahly.

19 joueurs du voyage
La délégation étoilée s’est envolée hier matin à destination du Caire. La délégation comprend 19 joueurs : Achref Krir, Makrem Bediri, Saddam Ben Aziza, Wajdi Kechrida, Bahaeddine Sellami, Alaya Brigui, Zied Boughattas, Omar Konaté, Ammar Jmal, Firas Belarbi, Mortadha Ben Ouannès, Amine Ben Amor, Malek Baayou, Mohamed Methnani, Slim Boukhanchouch, Hamza Lahmar, Iheb M’sakni, Hazem Haj Hassen et Karim Laâribi.
Les Etoilés doivent ramener un résultat positif d’Egypte. Un match nul suffit pour que l’Etoile préserve le leadership du groupe B puisqu’elle devance son dauphin cairote de deux points.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire