L’Espérance succède à elle-même
Le six «Sang et Or» a récemment soulevé le Grâal du championnat de Tunisie après son succès (3-0) face à la Saydia Sport de Sidi Bou Saïd. En trois sets, l’EST a eu raison de son adversaire même si ce dernier a fait de la résistance vers la fin.
(25-13) puis (25-23) et enfin (25-16), l’équipe de Bab Souika signe une victoire nette et sans bavures.
Rappelons que ce match qui compte pour la 9e journée de la phase des play-offs était une sorte de tour d’honneur pour les champions en titre, ces derniers ayant déjà assuré leur hégémonie sur le volley-ball tunisien avant terme. L’EST avait, il y a peu, définitivement scellé le sort de la compétition grâce à sa victoire contre le CSS dans le cadre de la 8e journée.

Le phénix renaît de ses cendres
Volet records de l’EST, les «Sang et Or» font non seulement figure d’épouvantail du volley-ball tunisien, mais de plus, ils ont depuis des dizaines d’années écarté toute concurrence au sein de cette discipline. Championne sans discontinuité de 1964 à 1969, l’EST est revenue à la charge en 1976 et en 1978. Par la suite, de 1993 à 1999, cinq nouveaux trophées sont venus garnir l’armoire à trophées. Après une période creuse, l’année 2007 a été celle du renouveau et de l’envol. Le phénix renaît de ses cendres et l’Espérance retrouve la lumière. Jusqu’à nos jours, cinq nouveaux titres sont tombés dans son escarcelle ! L’EST est décidément invincible et inaccessible !

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire