Le nombre des femmes victimes de violence physique, qui se rendent au centre  » 13 août  » a diminué en 2019, indique un rapport élaboré par le centre d’accueil et d’orientation relevant de l’union nationale de la femme tunisienne (UNFT).

Le rapport des activités du centre pendant 2019 montre que 20 femmes seulement, parmi 81 femmes accueillies par le centre, avouent avoir été victimes de violence physique.

Le nombre des femmes victimes de violence verbale et psychique a augmenté pour atteindre les 46 femmes.

Le centre explique cette situation par l’adoption de la loi organique n°2017/58 du 11 août 2017 relative à la lutte contre la violence à l’égard des femmes dont les dispositions protègent la femme contre toutes formes de violence.

 » Prouver la violence verbale et psychique demeure difficile auprès des autorités sécuritaires et judiciaires « , lit-on de même source.

Le rapport révèle aussi que 8 femmes ayant visité le centre ont été victimes de violence sexuelle.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire