Des investisseurs et des hommes d’affaires tunisiens et libyens ont plaidé, vendredi, à Tunis, en faveur de la création d’un fonds d’investissement commun aux deux pays.

Lors de cette rencontre tenue sur le thème  » Les banques, la finance et l’investissement « , les participants ont été unanimes à souligner la nécessité de hisser les échanges commerciaux tuniso-libyens qui ont baissé de 1400 millions de dollars en 2010 à moins de 700 millions de dollars actuellement.

Ils ont également mis l’accent sur l’importante du secteur bancaire dans l’accompagnement des jeunes investisseurs tunisiens et libyens, suggérant, à cet égard, d’accroître le nombre des agences bancaires dans les deux pays et d’encourager les banques tunisiennes à s’implanter en Libye.

Pour le président de la chambre tunisienne de commerce et d’industrie de Tunis, Mounir Mouakher, il est impératif, aujourd’hui, de rapprocher davantage le secteur bancaire et de l’assurance des deux pays et de renforcer le partenariat bilatéral entre les hommes d’affaires et les investisseurs.

Il a également appelé les banques commerciales tunisiennes à soutenir les efforts des investisseurs tunisiens afin de créer des projets en Libye, estimant que le processus d’inclusion financière tuniso-lybienne demeure  » vitale  » pour instaurer un climat d’affaires propice à l’investissement.

Le président de l’Union des banques maghrébines, Ahmed Karam a, de son côté, souligné que l’État, à lui seul, n’est plus en mesure de développer les échanges commerciaux entre les deux pays, appelant le secteur privé à reprendre le flambeau et jouer pleinement son rôle en matière d’investissement.

L’expert a, par ailleurs, recommandé d’accélérer la création de zones de libre-échange entre les deux pays, d’encourager les investisseurs libyens exerçant en dehors du Maghreb arabe à créer des projets en Tunisie et en Libye. Et d’ajouter qu’il est impérieux aussi de se pencher sur l’élaboration d’accords financiers entre les deux pays.

De leur côté, des représentants de banques libyennes ont souligné l’importance de retrouver le niveau des échanges commerciaux de 2010 (1,4 milliard de dollars), estimant que la conjoncture actuelle dans les deux pays a impacté l’investissement.

La Libye demeure le principal partenaire économique de la Tunisie à l’échelle de la région MENA.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire